Bitcoin

Grayscale reprend de plus belle ses emplettes en Bitcoin : 10 000 BTC en 3 jours

17 Jan 2021 - 10:56

Grayscale est de retour sur les marchés et son appétit pour Bitcoin n’a pas faibli. Il aurait acquis près de 10 000 BTC en trois jours. Son pari d’un afflux d’institutionnels cherchant à s’exposer au Bitcoin sera vraisemblablement soutenu par le plan de relance du nouveau président des Etats-Unis qui s’élèverait à 1900 milliards de dollars.

Le retour de Grayscale : un butin de 10 000 Bitcoins en 3 jours

Grayscale, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, après avoir respecté la trêve des confiseurs, continue sur sa lancée de 2020. A peine a-t-il rouvert ses portes à de nouveaux investisseurs qu’il se précipitait le soir même pour faire son premier achat de l’année en bitcoin. Quelques 2170 bitcoins ont ainsi rejoint son escarcelle le mercredi de sa rentrée pour un montant de 80 millions de dollars. Une mise en bouche qui semble lui avoir ouvert l’appétit. En effet, dès le lendemain, ce sont 2620 bitcoins supplémentaires qui sont venus s’ajouter au Grayscale Bitcoin Trust pour la somme approximative de 100 millions de dollars. Enfin vendredi, l’ogre s’est carrément goinfré. Il a quasiment doublé la dose : 5130 bitcoins d’une valeur de 190 millions de dollars.

Au total, Grayscale aura donc acquis près de 10 000 BTC en 3 jours, soit six fois le nombre de nouveaux BTC minés. L’ombre d’une nouvelle pénurie d’approvisionnement se profile à l’horizon.

Visiblement, le géant a décidé d’accélérer son rythme d’acquisition. Si on se fie aux données qu’il délivre dans ses très réguliers rapports, on observe que 5,7 milliards de dollars ont été investis dans le bitcoin par son intermédiaire l’année dernière, un énorme bond par rapport aux 608 millions de dollars en 2019 qui représentaient déjà presque un x 2 par rapport aux 360 millions de dollars en 2018. Le gestionnaire d’actifs basé à New York a donc enregistré une croissance mirobolante de son GBTC de l’ordre de 900% en 2020.

Grayscale surfe sur la vague institutionnelle présente et à venir

Son nouveau PDG, Michael Sonnenshein, a récemment déclaré avoir constaté un intérêt massif de la part des fonds de pension et des dotations

«Nous avons commencé à voir la participation non seulement du segment des fonds spéculatifs, dont nous voyons depuis longtemps la participation, mais maintenant, c’est récemment d’autres institutions, pensions et dotations. Les montants des allocations qu’ils accordent augmentent également rapidement. »

Michael Sonnenshein dans un entretien à CNBC le 7 janvier 2020

Grayscale prévoit d’ailleurs de doubler son effectif actuel de 24 employés, de continuer à investir dans la publicité et d’introduire une demi-douzaine de nouveaux produits cette année pour soutenir cet élan institutionnel. La participation croissante de cette catégorie d’investisseurs ne faisant aucun doute pour le PDG fraîchement nommé.

Il n’y a plus de risque professionnel d’investir dans la classe d’actifs de monnaie numérique. Il y a probablement plus de risque professionnel à ne pas y prêter attention. »

Michael Sonnenshein dans un entretien à CNBC le 14 janvier 2020

Rappelons que le Grayscale Bitcoin Trust (BTC) est un véhicule d’investissement qui permet aux investisseurs d’avoir accès et d’être exposés au mouvement des prix du bitcoin sous la forme d’une sécurité traditionnelle sans avoir à l’acheter, à le stocker et à le conserver directement. La plupart des institutionnels qui veulent s’exposer à la cryptomonnaie majeure n’attendent pas qu’un ETF Bitcoin soit approuvé pour commencer à participer à cette classe d’actifs et sollicitent donc le gestionnaire d’actifs new yorkais pour y allouer une partie de leurs avoirs.

Un plan de relance… du Bitcoin

Il faut dire que l’idée d’un or numérique susceptible de servir de couverture contre l’inflation dans un contexte, pour reprendre une expression du nouveau PDG de Grayscale, «d’impression perpétuelle de la monnaie par les banques centrales » s’est répandue comme une traînée de poudre. A tel point que le Bitcoin serait devenu un choix plus populaire que l’or physique. Une façon de se protéger des risques systémiques qui concorde avec les observations publiées en novembre 2020 par les analystes de JPMorgan. Le rapport notait effectivement que les investisseurs institutionnels passaient de plus en plus volontiers des fonds négociés en bourse (ETF) en or au bitcoin via Grayscale Bitcoin Trust (GBTC).

Le plan de relance du nouveau président démocrate Joe Biden devrait accélérer le phénomène. Une aide à l’économie d’un montant total de 1 900 milliards de dollars qu’il souhaite faire voter dès son entrée à la Maison Blanche. Le texte prévoit notamment que les Américains éligibles touchent un nouveau chèque de 1400 dollars. On se rappellera que certains, dont le PDG de Coinbase, avaient prétendu que les premiers portant la griffe de Trump avaient, du moins pour un certain nombre d’entre eux, été investis dans le Bitcoin à l’époque.

Tweet de Brian Armstrong confirmant une augmentation des dépôts de $1,200

Réalité ou épiphénomène, le fait est que ces opportunistes auraient été bien inspirés. Face à un dollar qui se dévalue à vitesse sanitaire, ils auraient gagné 5 fois leur mise depuis avril 2020.

Le boom du prix du Bitcoin, qui a connu une croissance de 300 % en un an, ne semble donc pas prêt de s’arrêter porté par l’appétit conjoint des uns et des autres. Il se murmurerait en effet de source bien informée, que de grands acteurs de la finance, tel Goldman Sachs, s’apprêteraient à franchir le pas et à investir à leur tour dans le Bitcoin.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche