Bitcoin

7% des BTC en circulation répartis entre sociétés cotées, fonds d’investissement et produits boursiers

16 Juin 2021 - 12:56

Si les 18,736 millions de Bitcoin en circulation restent encore majoritairement entre les mains de particuliers à l’escarcelle plus ou moins garnie, la part des institutionnels ne cesse de s’accroître. 7% de l’offre actuelle se répartit entre sociétés cotées, fiducies et ETP/ETF. Une estimation qui avoisine les 10% si on tient compte d’autres acteurs du monde traditionnel comme les entreprises privées ou les Etats.

7% de l’offre BTC

On sait que l’année 2020 a marqué un tournant dans la toute jeune histoire du Bitcoin avec l’arrivée des institutionnels. Le premier trimestre de 2021 a solidement renforcé la tendance.

Jusque-là réservé à un public d’amateurs éclairés, l’écosystème était un marché de niche où la cryptomonnaie s’échangeait entre initiés dans une indifférence générale. Enfin, au début, car à mesure que le Bitcoin a consolidé sa place d’ovni monétaire, notamment par une capitalisation croissant à une vitesse phénoménale, il a commencé à attirer l’attention des régulateurs et des tenants de la smart money.

Pour les premiers, désarçonnés par ce pionnier aux allures de chien fou, le réglementer reste une problématique non encore résolue. Quant aux seconds, le désir de ne pas passer à côté d’un marché potentiellement très « juteux » les a poussés à s’aventurer en terrain inconnu. Certes, seulement pour un nombre encore restreint d’entre eux et à la condition de transformer la première cryptomonnaie en produits adaptés à leur univers codifié, mais leur place au sein de l’écosystème n’est plus négligeable.

Elle s’évalue même, selon les données fournies par le gestionnaire d’investissement Nickel Digital Asset Management et commentées lors du DigitalAssetsLIVE du 10 juin, à 7% de l’offre totale du Bitcoin en circulation. Un pourcentage notable qui se répartit entre les sociétés cotées qui détiennent du BTC dans leur trésorerie (MicroStrategy, Tesla…), les fiducies de type Grayscale Bitcoin Trust et les ETPs et ETFs, des produits négociés en bourse qui se multiplient à travers la planète, de Paris à Toronto en passant par Sao Paulo.

Les fonds d’investissement détiennent la plus grosse part du gâteau : environ 6% de l’offre globale

Si on entre dans le détail, on observe un fait déjà notoire : l’adoption institutionnelle de la crypto est en marche. Huit sociétés cotées ont acheté du BTC au cours des quatre premiers mois de 2021. Elles n’étaient que sept pour l’ensemble de l’année 2020. Petit bémol : l’étude ne prend en compte que les 19 entreprises cotées dont le détail des allocations est disponible. Pour un panorama plus complet, on vous invite à consulter un article récent, sur la part de BTC détenue par chacune des 32 entreprises recensées par le site de données CryptoTreasuries.

Néanmoins, rien que ces 19 entreprises cotées détiennent déjà près de 1% de la capitalisation totale du Bitcoin d’après Nickel Digital. Les autres 6% estimés sont aux mains des fonds spéculatifs sous forme de différents véhicules d’investissement, soit un montant avoisinant les 43 milliards de dollars.

Selon la déclaration au Financial Times de son PDG, Anatoly Crachilov, l’inclusion du Bitcoin dans les portefeuilles des principaux gestionnaires d’actifs mondiaux est « une approbation très importante pour la fonctionnalité émergente de bitcoin de couverture contre l’inflation » et va ne faire qu’augmenter au fil du temps. Un avis partagé par beaucoup pendant la montée inexorable du prix du Bitcoin, où le récit de « l’or numérique » a battu son plein, et qui reste en partie d’actualité. Ainsi, le gestionnaire d’actifs de classe mondiale Paul Tudor Jones vient de réitérer sa confiance en Bitcoin qu’il considère comme une réserve de richesse et un diversificateur de portefeuille.

D’autres en revanche n’y croient plus, à l’instar de l’analyste de JPMorgan, Nikolaos Panigirtzoglou, qui affirme que la récente différence observée sur le prix du BTC au comptant par rapport à celui relevé sur les contrats à terme indique que la demande institutionnelle est en diminution.

Une estimation des avoirs BTC institutionnels plus élevée

Quoi qu’il en soit, baisse ou pas de l’appétit institutionnel alors que le marché a peut-être trouvé son point bas, les estimations communiquées par Nickel Digital sont susceptibles d’être révisées à la hausse si on tient compte de la présence d’autres acteurs traditionnels dans l’industrie crypto. En effet, en se fiant toujours au site Cryptotreasuries, 13,5 milliards de dollars supplémentaires de BTC, soit 1,8% de l’offre, sont détenus dans les trésoreries de quatre sociétés privées – Block.One, The Tezos Foundation, Mt Gox et Stone Ridge Holdings Group.

Et des Etats ne sont pas en reste. Selon la même source d’information concernant les pays, et en restant précautionneux sur la fiabilité et l’actualisation des données, la Bulgarie et l’Ukraine détiendraient respectivement 8,5 milliards de dollars et 1,8 milliard de dollars en BTC. D’autres sans doute en possèdent aussi dans leurs escarcelles, mais vraisemblablement en toute discrétion.

A ce compte-là, on s’approche des 10%. L’institutionnalisation de Bitcoin est en bonne voie et tous les signaux accumulés, dont la légalisation de BTC en tant que monnaie officielle au Salvador, laissent penser que la proportion d’acteurs traditionnels prêts à se convertir à cette nouvelle classe d’actifs ira grandissante. Le chapitre expérimental se clôt, un autre s’ouvre. Il n’en sera pas moins aventureux.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche