DJ Khaled et Floyd “Money” Mayweather dans le collimateur de la SEC

DJ Khaled, et Floyd Mayweather se retrouvent dans la tourmente des autorités outre-atlantiques. Le gendarme de la bourse américaine, la SEC a contraint les deux stars à payer une amende pour des promotions peu scrupuleuses d'ICO.

Rappelons qu'en 2017, la folie des ICO s'est emparée des investisseurs. Ces derniers se ruaient sur des projets pleins de promesses en espérant trouver la nouvelle poule aux oeufs d'or. Les levées de fonds se faisaient en continu et rassemblaient des montants astronomiques. De quoi inciter certains à utiliser la renommée des influenceurs pour promouvoir leurs produits.

Le producteur de renommée mondiale DJ Khaled en avait réalisé la publicité sur ses réseaux sociaux, de même pour le boxeur star, invaincu en 50 combats, Floyd Mayweather. L'Initial Coin Offering était proposée par l'entreprise Centra Tech.

L'artiste aurait touché 50 000$, contre 300 000$ pour le sportif. Malheureusement pour eux, le produit pour lequel ils ont fait la promotion s'est révélé frauduleux. Grâce à de fausses déclarations, l'équipe derrière le token a réussi à rassembler 32 millions de dollars. En effet, l'entreprise avait affirmé, à tort, collaborer avec VISA et Mastercard. Il s'en suit que les fondateurs et organisateurs de cette ICO ont été condamnés pour fraude.

DJ Khaled

L'artiste et producteur DJ Khaled épinglé par la SEC

La SEC, a donc attaqué les deux stars, et c'est via une amende que les célébrités ont trouvé un arrangement avec les régulateurs américains.

En termes de chiffres, on parle de 150 000$ d'amende pour DJ Khaled contre 600 000$ pour Floyd Mayweather.

Qui plus est, les deux stars n'ont pas précisé être rémunérées pour afficher et promouvoir cette levée de fonds. Cela a pu tromper les investisseurs qui auraient pu prendre ces posts sur les réseaux comme de vrais soutiens francs, naturels et sincères.

Les deux accusés vont, en plus de payer leur amende, suivre une interdiction de promotion de produits financiers sur leurs réseaux pendant deux (DJ Khaled) et trois (Mayweather) ans.

L'exemple d'une publication sponsorisée par Floyd Mayweather sur ses réseaux

Source : les documents de la SEC DJ Khaled, Floyd Mayweather

L'actualité a été relayée dans des médias plus traditionnels (sportive ou presse générale) ce qui montre que les news en relation avec les cryptos font encore lire.

En conclusion, n'écoutez que votre instinct et les médias spécialisés

La SEC, le régulateur des marchés financiers s'est attaqué à de nombreux autres acteurs de l'écosystème crypto, notamment l'exchange EtherDelta. Alors qu'on parle énormément de la décision de la SEC quant aux ETF qui n'en finit plus d'être repoussée, l'organisme est actif sur la répréhension.

On ne vous le dira jamais assez. Mais faites vos recherches, renseignez-vous, vérifiez vos informations. Un influenceur tel un sportif de haut niveau (Ex : Mayweather), n'est pas un spécialiste en investissement.

 

 

 

Suivez-nous sur nos réseaux !

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Advertisment ad adsense adlogger