Analyse – Faut-il investir actuellement dans Ethereum (ETH) ?

 Analyse – Faut-il investir actuellement dans Ethereum (ETH) ?

Personne ne s’attendait à ce qu’Ethereum (ETH) réalise une telle envolée sur la semaine dernière. Une surprise qui vient de se stopper dans la zone des 320$ depuis hier. La seconde cryptomonnaie par capitalisation boursière a eu envie de participer à ce que tout le monde s’accorde à appeler la atseason en cours. Mais il a ramené son partenaire historique dans la danse.

La progression est inattendue et rapide. Ethereum enregistre une hausse de plus de 45% en l’espace d’une semaine, passant de 230 $ à un peu plus de 333 $ au sommet de ce mouvement. Il s’échange actuellement à 318 $ au moment de la rédaction de cet article dans un mouvement de consolidation qui doit se confirmer dans les jours à venir. Une pause qui laisse libre cours à toutes les suppositions quant à la direction qu’il va prendre par la suite

Fait intéressant, notre algorithme de détection des altseasons est toujours dans le vert alors même que l’outil Fear and Greed indique une confiance dans le Bitcoin qui a explosé sur les derniers jours, passant de 50 à plus de 76 actuellement.

Et historiquement parlant, la hausse de confiance dans le Bitcoin ne fait pas bon ménage avec une altseason. Cela du simple fait que ce dernier a tendance à absorber toute la liquidité disponible dès qu’il montre des signes de hausse effective. Mais Ethereum est-il encore réellement une altcoin ?

Une corrélation sans faille

Le mouvement enclenché par Ethereum a eu cette particularité de devancer celui du BTC. Alors que c’est normalement lui qui impose ses humeurs à un ETH qui est la cryptomonnaie qui lui est la plus étroitement corrélée. Il suffit de voir l’immobilité de son cours durant toute la période de hausse des altcoins. Ces dernières profitant d’un Bitcoin en état de mort cérébrale pour réaliser quelques mouvements très intéressants.

Mais l’entrée d’Ethereum dans la partie à entrainé derrière lui le Bitcoin, venant ainsi fortement perturber une hausse généralisée des cryptomonnaies. Il suffit de voir le LINK, Tezos ou encore l’ADA qui s’effondrent actuellement de presque 15% en moyenne sur cette même période. Laissant le terrain libre à un BTC qui flirte (enfin) actuellement avec les 11 000 $.

Une poursuite de la hausse ?

La pause actuelle de l’ETH dans sa hausse enclenchée il y a une semaine laisse le temps aux analystes de se poser la question de la suite de cette aventure. Et le scénario le plus à la mode semble se dessiner avec une poursuite de ce mouvement que certains envisagent comme le début d’une nouvelle course à l’ATH

Pousuite de la hause d'Ethereum

Une prévision fortement encouragée par la longue période de stabilité du cours de l’ETH. Car cette cassure de range permet d’espérer une libération vers le haut qui pourrait tenir quelques belles promesses. Surtout si l’on considère que les mouvements des cours de ces dernières semaines sont le point de départ de quelque chose de plus gros encore, que l’entrée d’Ethereum – et même du Bitcoin – ne ferait que venir confirmer. 

Ethereum vs Money Lego

Cette hausse du cours de l’ETH pourrait être portée par son succès actuel et sa forte adoption. Surtout si l’on considère qu’il est le socle sur lequel se développe la bulle spéculative de la Finance Décentralisée (DeFi), dont il n’a pas encore profité. 

Ce qui lui permettrait de ne plus simplement subir cette frénésie du Yield Farming  comme un problème pour son réseau actuellement surchargé. Et d’affirmer qu’il n’est pas en train de devenir la Money Lego stablecoin sur laquelle la majorité de l’univers des cryptomonnaies se construit

Vers Ethereum 2.0

Cela sans parler de l’échéance d’Ethereum 2.0 qui même si elle tarde à se réaliser reste un élément fort de son succès. Un développement qui nécessitera le staking effectif de presque 14% de la quantité d’ETH disponible pour sécuriser son nouveau consensus de Proof of Stake (PoS)

Une solution souvent présentée comme plus vulnérable que la version actuelle basée sur le Proof of Work (PoW). Mais l’assurance d’une rapidité bien plus grande et d’une scalabilité qui est devenue la seule option possible pour lui permettre de conserver sa position actuelle.

Un passage qui selon certaines études implique une hausse inévitable de son cours pour permettre une sécurité accrue de son réseau. Mais qui nécessite également une certaine stabilité pour éviter les problèmes rencontrés lors du jeudi noir qui a vu un effondrement soudain de son cours faire imploser la DeFi et trembler durablement le protocole de Compound.

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,155