Cryptomonnaies

La Banque islamique de développement développerait des outils compatibles avec la Charia

21 Oct 2017 - 10:46

La Banque islamique de développement (BID) basée en Arabie saoudite utiliserait la technologie blockchain afin de mettre au point de nouveaux produits financiers compatibles avec la charia.

Selon Reuters, l’Institut Islamique de Recherche et de Formation a conclu un accord avec deux start-ups nommées Ateon et SettleMint, cette dernière étant basée en Belgique. Plus tôt cette semaine, l’entreprise a publié des informations concernant l’accord sur son blogue officiel.

Les financements conformes à la charia interdisent généralement la perception d’intérêts sur les prêts, ainsi que les investissements spéculatifs. Bien qu’on ne sache pas très bien quels types de produits spécifiques pourraient éventuellement être déployés, le groupe aurait dit s’intéresser aux échanges d’actifs qui peuvent se régler en temps quasi instantané.

Matthew Van Niekerk, PDG et fondateur de SettleMint, a déclaré dans un communiqué:

« Nous sommes très heureux de pouvoir contribuer à ce projet. L’une des valeurs fondamentales de SettleMint a toujours été de changer le monde pour le mieux, et en utilisant la technologie de la chaîne de blocs pour favoriser l’inclusion financière et le développement des 57 pays membres, correspond à nos ambitions à la lettre. »

Selon la déclaration de SettleMint, les contrats intelligents sur la blockchain peuvent aider à automatiser les processus contractuels pour les institutions islamiques tout en « atténuant les complexités administratives et juridiques supplémentaires ainsi que les redondances associées aux produits financiers conformes à la charia ».

La Banque islamique de développement compte 56 membres, pour la majorité en Afrique et en Asie.

[adblockingdetector id= »5bbf1a00ae440″]

D’après Coindesk

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche