Cryptomonnaies

Barclays fait un petit pas de plus dans la crypto

25 Juil 2022 - 07:28

Le géant bancaire britannique Barclays devrait participer à la levée de fonds de Copper, société de services crypto dédiés aux institutionnels. L’accord serait en voie de finalisation.

Barclays investirait dans Copper

Barclays se serait engagé dans la dernière augmentation de la société de garde crypto Copper. La participation se serait conclue suite à de longues négociations dans le cadre d’un cycle de financement retardé depuis novembre. Néanmoins, la banque, selon Sky News, ne devrait investir qu’une « somme relativement modeste » d’un montant de quelques millions de dollars.

Barclays qui n’a pas toujours été très tendre avec l’industrie crypto, refusant notamment de fournir ses services à Binance et Coinbase, semble privilégier un autre type d’implication. Ainsi avant son investissement dans Copper, il s’était déjà engagé au près d’un autre fournisseur institutionnel de services crypto. En effet, la banque a rejoint d’autres grands noms, comme Goldman Sachs et Galaxy Digital, dans un cycle de financement de Elwood Technologies en mai dernier.

Un cycle de financement qui ressemble à un chemin de croix

Copper, qui depuis 2018 fournit des services de négociation et de conservation crypto aux investisseurs institutionnels, a cherché à lever au moins 500 millions de dollars depuis le dernier trimestre 2021 pour atteindre une valorisation de 3 milliards de dollars.

Mais la société s’est heurtée à plusieurs obstacles. D’abord à un problème de règlementation avec la Financial Conduct Authority du Royaume-Uni qui obligeait les fournisseurs de services d’actifs numériques à demander un enregistrement temporaire afin de continuer à négocier. Un embrouillamini qui a contrarié les procédures d’investissement, y compris avec son investisseur récurrent Tiger Global. Ensuite, le déclin du marché crypto accompagné d’un désintérêt relatif des investisseurs est venu tempérer ses ambitions pour une valorisation à 2 milliards de dollars.

L’année dernière, la société, qui compte l’ancien chancelier britannique Philip Hammond parmi sa liste de conseillers, avait levé 75 millions de dollars avec une évaluation non divulguée.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche