Plateformes d'échanges

Binance à la riposte : lettre ouverte et offre d’achat sans frais

08 Juil 2021 - 14:57

Le PDG de Binance, Changpeng Zhao dit « CZ », s’est fendu d’une lettre ouverte sur le blog de la plateforme pour rassurer les « binanciens », et peut-être certains régulateurs, quant au désir de conformité légale de l’échange. L’exercice était nécessaire au moment où l’échange crypto, numéro 1 en termes de volumes de négociation, est la cible du feu nourri des instances de régulation un peu partout sur la planète. En parallèle de cette séquence de communication, la plateforme propose, après avoir soudainement suspendu les virements SEPA, une offre d’achat par CB sans frais.

Une volonté de rassurer… tout le monde

Dans un style sobre et didactique, CZ dresse d’abord un panorama de la startup Binance, née il y a seulement 4 ans et qui a connu une croissance presque insoutenable. Il rappelle au passage l’absence de cadre réglementaire de l’écosystème à l’époque et en profite pour glisser un petit mea culpa en forme d’aveu.

Binance s’est développé très rapidement et nous n’avons pas toujours tout compris. Mais nous apprenons et nous nous améliorons chaque jour. »»

S’appuyant sur une comparaison entre les débuts de l’automobile et les balbutiements de l’écosystème, il évoque une réglementation (signalisation, code, ceinture de sécurité) qui ne s’est mise en place qu’en cours de route…

Un parallèle très parlant, aidant à comprendre comment une industrie encore très jeune s’est laisser parfois griser par sa propre vitalité même si, de bonne guerre, CZ se fait le plaisir d’énumérer les initiatives prises par la plateforme en matière de protection des utilisateurs. Parmi elles, un fonds d’urgence (SAFU) conçu pour protéger certains actifs et une priorité donnée au contenu pédagogique via Binance Academy. Il rappelle aussi les exigences déployées par l’échange notamment en matière de délit d’initiés et sa collaboration avec des services compétents pour lutter contre les cybercrimes.

Binance regarde vers l’avenir

Reconnaissant que les temps ont changé parce que le marché lui-même a changé d’échelle, CZ manifeste sa bonne volonté et se dit prêt à se plier aux nécessités de ce nouveau paradigme, appelant de ses voeu un Binance « contributeur positif ».

Nous constatons une adoption plus large des crypto-monnaies à l’échelle mondiale et le besoin de cadres réglementaires plus clairs dans différents pays. »

Pour étayer son propos et prouver sa bonne foi, il liste les efforts déployés par la plateforme pour former une équipe qualifiée en charge de l’aspect réglementaire. A l’appui, une augmentation conséquente des effectifs, de l’ordre de 500% en un an, avec des recrutements de premier choix dont deux ex du Groupe d’Action Financière (GAFI) et un ancien sénateur américain. Des embauches de conseillers qualifiés et expérimentés qui devraient se poursuivre. La dernière en date étant celle d’un ancien spécialiste réglementaire d’e-Toro.

Dans la même veine, il fait référence au partenariat récent noué avec la société de renseignements sur les risques liés aux cryptomonnaies, Cipher Trace.

Une communication de crise plutôt bien maîtrisée mais qui devait presque obligatoirement s’accompagner d’une offre commerciale à l’intention de ses utilisateurs européens. Certains s’alarmant de l’annonce brutale d’une interruption des virements SEPA. C’est désormais chose faite.

La nouvelle offre, déjà disponible sur le site de Binance, permet d’acquérir sans frais, via l’achat par carte bancaire, du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies sélectionnées.

La séquence pour le moins houleuse que Binance vient de connaître avec les instances de régulation de différentes juridictions n’est sans doute qu’un épisode dans le feuilleton réglementaire qui attend l’industrie crypto. Les mois et années à venir risquent d’être épiques en ce domaine, nous en serons bien sûr les observateurs attentifs.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche