Binance brûle pour 53,6 millions de dollars de BNB

 Binance brûle pour 53,6 millions de dollars de BNB

Binance brûle BNB

Le chiffre est impressionnant, mais il entre pourtant dans la stratégie mise en place par Binance au sujet de sa cryptomonnaie du nom de Binance Coin (BNB). Il s’agit du 11e burn organisé par l’exchange. Il correspond au premier trimestre de l’année 2020. Et il enregistre une forte hausse par rapport à la dixième édition de fin 2019.

Le nombre de BNB brûlé lors de cette 11e opération est en forte hausse, par rapport à la dixième édition qui correspondait au quatrième trimestre de 2019. À cette occasion, c’était l’équivalent de 38,8 millions de dollars qui étaient partis en fumée. Cela représente une augmentation de 27,6%. Mais il ne faut pas s’y tromper, ce chiffre ne permet plus d’extrapoler les revenus de la plateforme leader de la cryptosphère.

Binance $BNB Burn

Le nombre total de BNB brûlés vient donc de franchir le cap des 10%, avec une part de 10,06%. Cela porte la facture de cette flambée à un total de 20,12 millions de BNB, soit presque 320 millions de dollars au cours actuel, qui est de $15,90 au moment de la rédaction de cet article. À terme, ce sont 50% de ces tokens qui doivent connaître le même sort.

Des chiffres à prendre avec précaution

Il faut prendre ces chiffres avec la plus grande précaution. Car Binance a modifié discrètement quelques lignes de son whitepaper sur le sujet, en été 2019. Et ce qui était jusque là une indication assez précise du montant de ses bénéfices n’est plus maintenant qu’une simple opération de réduction de l’offre totale de BNB en circulation.

À l’origine Binance avait annoncé brûler chaque trimestre l’équivalent de 20% de ses bénéfices en rachetant des BNB pour cette occasion. Ce qui permettait de pouvoir estimer ses gains d’un simple calcul. Ce n’est plus le cas maintenant. Il restera au final 100 millions de BNB en circulation, lorsque Binance en aura effectivement brûlé la moitié.

Cela n’empêche pas Binance d’enregistrer de bons résultats sur cette période de début 2020. La plateforme enregistre son deuxième meilleur trimestre en termes de volume au comptant. Son volume à terme est lui aussi en hausse, tout comme son trafic web.

Hugh B.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

1,238