Bitcoin – Le darknet fait déborder les mixeurs de BTC

 Bitcoin – Le darknet fait déborder les mixeurs de BTC

Dans l’imaginaire collectif, le Bitcoin (BTC) est une monnaie anonyme qui permet de recevoir des paiements sans faire apparaître aucune identité, qu’il s’agisse du vendeur ou de l’acheteur. Dans les faits cela est bien plus compliqué. Car il repose sur un registre public qu’est la blockchain. Et pour en faire l’outil rêvé des transactions illégales, il doit passer au mixeur.

Sur le darknet, le Bitcoin se taille encore une belle part des transactions réalisées. Il est pourtant bien moins « sécurisé » pour ce genre de paiements que ne l’est le Monero (XMR), par exemple. Qu’à cela ne tienne, il reste le fer de lance de l’univers crypto mais avec une option de passage obligé au nettoyage. C’est ce que l’on nomme le « Bitcoin mixer. »

Des chiffres en forte progression

Cette activité enregistre actuellement une forte hausse par rapport au premier trimestre de 2019. C’est ce que révèle la société Crystal Blockchain dans un récent rapport sur le sujet. Une information qui est mise directement en relation avec l’augmentation des processus d’identification mis en place de façon bien plus systématique par les exchanges. Ce qui oblige a plus de mécanismes d’anonymisation des fonds. 

Les mixeurs de Bitcoin en hausse sur le darknet

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. L’envoi de BTC de la part d’entités darknet  à des mixeurs est passé de 1% en 2019 à 20% en 2020 selon les données collectées. Soit une augmentation de 790 BTC (3 millions de dollars) à presque 8000 BTC (67 millions de dollars). 

« Au premier trimestre 2020, la quantité de Bitcoin envoyée depuis les entités darknet aux mixeurs a augmenté rapidement. Au cours de cette même période, le montant envoyé en Bitcoin aux échanges qui nécessitent une vérification a été réduit – ce qui semble indiquer une réduction de l’utilisation des échanges de cryptomonnaies pour les activités criminelles et du darknet au profit de services plus anonymes comme les mixeurs. »

Les montants reçus par des entités du darknet en provenance de ces mixeurs ont quant à eux triplés sur la même période, passant de 400 000$ à 2 millions de dollars.

Selon ce même rapport, le Bitcoin semble toutefois être délaissé pour des altcoins plus anonymes. Ce qui ne gène en rien une forte augmentation des volumes échangés estimés à 411 millions de dollars pour le seul premier trimestre de cette année. 

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,155