Le Bitcoin (BTC) serait en train de préparer son prochain Bull-Run

 Le Bitcoin (BTC) serait en train de préparer son prochain Bull-Run

Avec le Bitcoin (BTC), les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Son instabilité chronique est à la mesure de la multiplicité des analyses qui en découlent. Une diversité qui fait parfois tourner la tête et donne du fil à retordre aux investisseurs en quête d’informations fiables. Voici le point d’un spécialiste de la question sur la situation actuelle du Bitcoin par rapport à l’or physique, au coronavirus et aux altcoins. L’horizon semble se dégager.

Un récent rapport publié par le site Bloomberg semble poser les bases ce que qui serait la mise en place du tant attendu prochain bull-run du Bitcoin (BTC). Réalisé par l’analyste de Bloomberg Intelligence Mike Mc Glone, il décrit le BTC comme un « taureau au repos ». Il souligne également que le Bitcoin enregistre une hausse de 40% sur les 12 derniers mois, contre une baisse de 15% du S&P 500, sur la même période.

Le démarrage avait été encourageant en ce début d’année 2020. Impossible de dire si la hausse initiée aurait été maintenue, car le coronavirus est passé par là et la crise économique actuelle s’est installée dans la foulée. La chute a été brutale. Et depuis les indicateurs ont du mal à déterminer une orientation précise. Raison pour laquelle cette analyse mérite le détour.

Le Bitcoin et l’or numérique

Selon le rapport de Bloomberg, il semble que la relation entre le Bitcoin et l’or physique se précise comme actifs de couverture. Ce qui pourrait placer ces deux valeurs comme « les principaux bénéficiaires de la relance monétaire. » Celle-ci étant envisagée comme sans précédent, du fait de la situation actuelle.

De ce fait, le rapport explique que l’année 2020 pourrait voir passer le Bitcoin de son statut actuel d’actif spéculatif à forte volatilité à celui d’or numérique à proprement parler. Une transition que Mike Mc Glone envisage comme quasi certaine.

« La relation du Bitcoin avec l’or est environ le double de celle des actions. Le processus de maturation du Bitcoin, d’une appréciation spéculative vers un mécanisme de stockage de valeur proche de l’or, devrait se poursuivre. »

Et il semble que la crise actuelle agisse comme un accélérateur de cette prise de conscience. Car même si le cours du BTC a fortement accusé le coup, la reine des cryptos est restée debout alors que tout le reste s’effondre.

Le coronavirus comme test du Bitcoin

La relation entre l’or et le Bitcoin ne date pas de l’apparition du Covid-19. Mais les mouvements boursiers actuels permettent de tester cette hypothèse en situation réelle. Et les résultats sont plutôt encourageants. Sur Twitter, Willy Woo offrait déjà un graphique il y a quelques semaines, qui démontrait courbes à l’appui la convergence notable entre ces deux actifs.

Willy Woo Twitter relation or Bitcoin $BTC

On peut y voir un Bitcoin qui absorbe la chute record des cours de l’immobilier et des actions américaines de la même manière que l’or. Tout en offrant une courbe étonnamment stable pour une cryptomonnaie dont le deuxième prénom est volatilité. 

Le Bitcoin devrait faire mieux que les altcoins

Mc Glone explique également que le Bitcoin devrait très clairement surpasser le reste des altcoins, comme Ethereum ou XRP, cela en partie du fait du coronavirus. Il explique ainsi que le « Covid-19 distingue le Bitcoin du reste des cryptos ».  

« Les effets macroéconomiques du coronavirus accélèrent le processus de Bitcoin de gagner de la valeur par rapport aux autres cryptos. » – Mike McGlone

Cela s’explique peut-être en partie du fait de la mise en place des contrats à terme sur le Bitcoin. Ces derniers sont ici présentés comme une aide précieuse permettant de réduire et de contrôler la volatilité notoire de cette cryptomonnaie. Ils sont en tout cas, selon Mc Glone, un signe que « le BTC est en train de passer d’un investissement purement spéculatif à une alternative numérique à l’or ».

La crise économique et sanitaire actuelle pourrait être un moteur très puissant à la hausse du cours du Bitcoin et à son entrée dans l’univers des actifs « traditionnels ». Les projets de monnaies numériques stables de Banques centrales sont actuellement au centre de toutes les préoccupations des gouvernements. Le rapport de Mike Mc Glone souligne que le Bitcoin est né des suites de la crise financière de 2008. La situation similaire de krach financier qui se déroule actuellement pourrait donc apparaître comme une suite logique à cette aventure et amener le Bitcoin vers une adoption auprès du public.

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,180