Bitcoin

Bitcoin sous la menace d’une interdiction dans l’UE

12 Mar 2022 - 11:13

L’humeur semble être à la répression plus qu’à la réglementation dans la vieille Europe. Le controversé projet MiCA, censé encadrer l’activité crypto au sein de l’Union européenne et qui doit être voté lundi au Parlement européen, a réintégré un amendement concernant l’interdiction des cryptomonnaies comme Bitcoin utilisant le mécanisme de preuve de travail (PoW).

La vieille Europe s’enlise

Outre-Atlantique, le décret exécutif signé cette semaine par le président Biden a plutôt rassuré les acteurs de l’industrie crypto. En l’état, rien de bien concret, mais il n’y aura ni bannissement ni condamnation aveugle d’un secteur reconnu au plus haut sommet pour sa capacité d’innovation. Au contraire même, la Maison-Blanche a demandé expressément au gouvernement de prendre des mesures concrètes pour soutenir les avancées technologiques et développer des stratégies pour améliorer la compétitivité du pays à ce niveau. La volonté des Etats-Unis d’oeuvrer à un leadership en ce domaine ne sera vraisemblablement pas contrariée par l’Union européenne.

Celle-ci vient en effet de remettre sur le tapis, en l’occurrence dans son projet de réglementation des « crypto-actifs » baptisé MiCA (Markets in crypto-assets), un amendement concernant l’interdiction des cryptomonnaies utilisant le mécanisme de preuve de travail (PoW). Retiré au début du mois de mars, il vient de réapparaître dans la nouvelle version sous la pression, comme l’indique Bitcoin.fr, de différents groupes politiques qui menacent de ne pas voter le texte s’il n’inclut pas une interdiction du commerce des cryptomonnaies comme le Bitcoin.

Pierre Person, député de Paris et défendeur raisonné de l’écosystème, est monté au créneau en dénonçant dans un long fil twitter « une réglementation mortelle ».

En l’état, [Le règlement MiCa] condamne définitivement l’avenir des crypto-actifs en Europe. En interdisant le Bitcoin et l’Ether, en compliquant l’utilisation des NFT et de la DeFi, le Parlement européen hypothèque notre souveraineté monétaire et financière.

Organiser la riposte

A sa suite, Pascal Gautier, le directeur général de Ledger, a lancé un appel pour que chacun puisse exprimer son opposition à une interdiction du Bitcoin en Europe. La marche à suivre, clairement exposée dans ce lien, consiste à contacter son député européen et à lui délivrer un message personnel ou déjà pré-rédigé.

Une interdiction pure et simple des actifs à preuve de travail paralysera le marché de l’UE, encouragera le contournement de la loi, aggravera la protection des consommateurs et poussera l’industrie en dehors de l’UE – le tout sans aucun avantage pour l’environnement ! Veuillez demander à la commission ECON de s’opposer aux amendements ALT A et ALT G.

Le risque que cette proposition insensée soit approuvée est hautement probable. Tous et toutes à nos claviers !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche