Bitfinex annonce 6,2% d’intérêt sur Bitcoin et Ether

 Bitfinex annonce 6,2% d’intérêt sur Bitcoin et Ether

A partir du 15 octobre, Bitfinex, l’un des plus anciens exchanges créé en 2012, versera des intérêts aux détenteurs de BTC et de ETH de l’ordre de 6,2% annuel. Les possesseurs du jeton XRP sur la plateforme bénéficieront eux aussi de la manne, mais à un taux de 4,9%.

Les plateformes centralisées dans la tourmente

Les plateformes centralisées (CEX) connaissent indéniablement une période difficile. Rien que dans le registre de l’actualité récente, les charbons sont ardents. En effet, entre la mise en examen de l’échange de cryptomonnaies BitMEX par les autorités américaines et le piratage historique de la plateforme Kucoin, les CEX ont bien du souci à se faire.

Mais ils peuvent surtout crier au feu quand ils observent l’hémorragie de leurs utilisateurs qui semblent migrer de plus en plus vers les plateformes décentralisées pour cause de DeFi. Un phénomène qui se semble pas près de s’arrêter si on se fie aux dernières données de DeFiPulse. En effet, le nombre de BTC sur Lightning Network est en augmentation contante depuis plus d’un an tout comme les Bitcoins tokenisés sur Ethereum. En huit jours, ce sont près de 34 000 BTC qui ont pris la tangente pour d’autres horizons tandis que depuis la mi-août, ce sont 2,5 millions d’ETH qui ont été retirés des CEX. Face à cette déferlante, les uns et les autres tentent d’endiguer le phénomène en proposant de nouvelles fonctionnalités.

Le nerf de la guerre : proposer des revenus passifs

L’exemple le plus éloquent en la matière, c’est bien sûr Binance. A sa manière très réactive, la plateforme dirigée de main de maître par Changpeng Zhao se place bille en tête sur le terrain de la DeFi en multipliant les initiatives sans se préoccuper du paradoxe, véniel à ses yeux, de s’emparer de protocoles autonomes au sein d’une structure qui ne l’est pas. Dans le même ordre d’idée, Crypto.com a récemment lancé son offre DeFi Swap. Un sorte de copie d’Uniswap alimentée par le token CRO. Le tout, bien dans sa manière d’appâter le chaland, offrant aux fournisseurs de liquidité (LP) d’importantes récompenses pour les inciter à y contribuer. D’autres, comme OKex, listent des tokens DeFi à tour de bras. Enfin, bref, chacune de ces plateformes cherche à replacer ses pions pour récupérer des utilisateurs partis humer les rives richement odorantes mais risquées du domaine de l’open finance.

Récupérer des clients, c’est une chose mais il s’agit aussi de les capter à demeure. Pour ce faire, visiblement, il n’y a rien de mieux que de leur proposer des revenus passifs, générés de façon quasi automatique sans avoir recours aux manipulations parfois très complexes de la DeFi. Ainsi, en est-il du staking (jalonnement) dont la pratique s’est répandue comme un feu de poudre sur la plupart des plateformes centralisées qui surenchérissent même sur les taux de séquestre. Ainsi les 12% proposés par Kraken sur le jeton DOT (Polkadot) a connu un énorme succès.

Une alternative à l’épargne traditionnelle

Bitfinex, dans son entreprise de séduction, a choisi une autre voie. Celle initiée par Coinbase, pionnier en la matière, mais à des taux beaucoup moins intéressants et ciblés sur les stablecoins (2% sur Dai et 0.15% sur l’USDC).

Pariant donc sur une autre tendance du marché où les investisseurs semblent vouloir conserver leurs actifs phares sur du long terme, Bitfinex leur promet de pouvoir profiter d’un taux annuel de 6,2 % sur leurs avoirs en BTC ou ETH, ou de 4,9% sur leurs XRP. Une proposition rendue possible grâce à son partenariat avec la plateforme, dédiée aux prêts crypto, Celsius Network. Celle-ci, qui compte actuellement plus d’un milliard de dollars en jetons provenant d’environ 150 000 utilisateurs, a déclaré qu’elle permettrait aux intérêts sur les tokens d’être cumulés quotidiennement, avec des récompenses payées à intervalles hebdomadaires.

Nous espérons que cette offre intéressera les clients qui ont acheté Bitcoin comme une réserve de valeur à long terme et qui veulent également gagner sur leurs actifs pendant qu’ils les détiennent. »

Paolo Ardoino, directeur technologique de Bitfinex

A l’heure des taux historiquement bas des rendements de l’épargne traditionnelle, la proposition sera forcément alléchante pour les hodlers qui peuvent avoir la tentation d’abandonner la gestion de leurs clés privées. Quant aux autres, ils continueront vraisemblablement d’écouter le chant des sirènes de la DeFi.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,169