Plateformes d'échanges

La plateforme BitPanda triple sa valorisation en 6 mois

18 Août 2021 - 16:57

L’échange crypto autrichien, BitPanda, est désormais évalué à 4,1 milliards de dollars après un nouveau cycle de financement, le troisième en 12 mois, dirigé par Valar Ventures de Peter Thiel.

Une levée de fonds hors-norme

La plateforme d’échange de cryptomonnaies BitPanda qui revendique aujourd’hui 3 millions d’utilisateurs, a levé 263 millions de dollars dans un nouveau cycle de financement dirigé par Valar Ventures, une société de capital-risque soutenue par le cofondateur de PayPal Peter Thiel, qui avait déjà mené les précédents tours de table. Il a également reçu le soutien du milliardaire britannique Alan Howerd, et de REDO Ventures, aux côtés d’investisseurs déjà impliqués précédemment, LeadBlock Partners et Jump Capital.

La nouvelle collecte de fonds qui porte la valorisation de l’entreprise à plus de 4 milliards de dollars – elle était de 1, 2 milliard de dollars en mars – laisse entrevoir des lendemains radieux. Selon Eric Demuth, cofondateur et PDG de la startup fondée en 2014, qui détient avec ses deux associés (Paul Klanschek et Christian Trummer) la moitié de l’entreprise, elle est destinée à stimuler la croissance de la plateforme et à accroître sa notoriété médiatique pour attirer de nouveaux talents.

Leader européen des exchanges crypto

BitPanda a acquis son statut de licorne (société valorisée à plus de un milliard de dollars) lors de son précédent tour de table. Sa stratégie orientée Europe est appelée à s’étendre de façon « agressive ». Déjà à l’oeuvre dans huit pays européens avec des sites à Barcelone, Berlin, Cracovie, Londres,Madrid, Milan et Paris, elle compte lancer l’offensive sur d’autres pays d’ici la fin de l’année, notamment au Royaume-Uni et en Europe centrale.

Son atout pour pénétrer ce marché par rapport aux grand exchanges américains est d’avoir développé une expertise qui lui permet d’appréhender un environnement réglementaire européen complexe. Elle a d’ailleurs été la première plateforme d’origine étrangère à avoir obtenu le précieux sésame français : l’enregistrement en tant que Prestataire de Service sur Actifs Numériques (PSAN) auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Si sa croissance florissante – elle est en voie de multiplier par sept ses revenus en 2021 – est notamment liée au cycle haussier qu’a connu le marché des cryptomonnaies fin 2020 début 2021, elle est aussi corrélative de l’objectif de la plateforme : mettre la finance à la portée de tous.

Ainsi si le trading et le « saving » (plans d’épargne) de cryptos représente l’activité majoritaire de la plateforme, la gamme de son offre s’étend au-delà. En effet, outre l’investissement dans les métaux précieux (or, argent, palladium), l’exchange propose aussi la possibilité d’investir dans des actions ou produits boursiers réglementés tels que les ETF (SP&500, Nasdaq…) à partir d’1 euro.

Elle cherche également à développer son marché B2B. Sa plateforme dédiée créée en juin permet à des startups de technologie financière ou à des structures bancaires de faciliter l’accès de leurs clients au marché crypto.

Voilà une petite (par rapport aux mastodontes du secteur) qui monte, et qui monte vite et fort.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche