Bitcoin

BlackRock a bien « commencé à barboter » dans Bitcoin

01 Avr 2021 - 10:57

BlackRock, le géant mondial de l’investissement, a bien commencé à prendre position sur des contrats à terme Bitcoin comme précédemment annoncé. L’allocation serait pour le moment modeste, de l’ordre de 0,03% de son portefeuille, mais le signal est fort, ancrant encore davantage Bitcoin dans le paysage de la finance traditionnelle.

Petite allocation Bitcoin pour un poids lourd

Avec 8 600 milliards de dollars d’actifs sous gestion (AUM) pour le compte de fonds de pensions, de grosses fortunes, de fonds souverains ou encore de collectivités locales, BlackRock est le champion toutes catégories des fonds d’investissement. Selon le rapport mensuel publié par la SEC et relayé par Coindesk, la société détient 37 contrats à terme Bitcoin, pour un montant de 6,5 millions de dollars, émis via le Chicago Mercantile Exchange qui ont expiré le 26 mars. Les contrats se sont appréciés de 360 457 $, une somme qui peut paraître dérisoire en rapport avec l’investissement modéré, mais qui est à la mesure de la prudence exprimée par le gourou de la finance qui persiste à souligner les risques liés aux placements dans le Bitcoin. Le mois dernier, Rick Rieder, le directeur des investissement de BlackRock avait déclaré à CNBC :

Détenir une partie de ce que vous détenez en espèces dans des choses comme la cryptographie me semble logique, mais je n’adopterais pas une certaine allocation ou une certaine détention cible. »

D’où l’intention de seulement commencer « à barboter », selon les mots prêtés au responsable des investissements, sans vraiment y plonger. Mais ce n’est sans doute qu’une première étape avant le grand bain.

BlackRock déjà exposé au Bitcoin via MicroStrategy

Un engagement à petits pas qui fait écho aux propos du PDG Larry Fink qui, en octobre 2017, regardait Bitcoin avec méfiance en le considérant comme un outil privilégié de blanchiment d’argent.

Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts avec un nombre toujours plus important d’entreprises se lançant dans le grand bain de la crypto, MicroStrategy en tête. Or, BlackRock est l’actionnaire majoritaire (plus de 15% des parts) de la société de Michael Saylor dont l’appétit pour Bitcoin est insatiable. 91326 BTC sont aujourd’hui à porter au bilan de la société de Business Intelligence et malgré les critiques et la fronde au sein même de l’entreprise, l’expansif PDG devenu l’évangéliste Bitcoin de Wall Street, s’arc-boute sur sa conviction d’un « or numérique » à posséder au détriment d’un dollar qui « fond comme un glaçon » pour reprendre l’image qu’il avait utilisée avec un certain bonheur.

BlackRock a donc changé son fusil d’épaule et se montre dorénavant clairement pro Bitcoin, désormais qualifié « d’actif légitime du marché mondial » par Larry Fink. Il est manifeste que sa participation à l’industrie crypto va vraisemblablement s’amplifier dans les mois, les années à venir. La société a d’ailleurs cherché à recruter un «vice-président, Blockchain Lead» dès le mois de décembre dont l’une des principales tâches est, selon l’offre d’emploi, « de concevoir et d’articuler des méthodologies d’évaluation fondamentales pour les crypto-actifs, d’évaluer la théorie des jeux appliquée aux cryptomonnaies et de comprendre le fonctionnement des modèles de gouvernance décentralisés associés à la technologie de la blockchain ».

Le Bitcoin, qu’on le déplore ou qu’on l’applaudisse, semble en passe devenir le terrain de jeu privilégié des puissants de ce monde. PayPal, Tesla, Fidelity, Visa, Goldman Sachs, JPMorgan, MorganStanley, Aker.. et maintenant BlackRock, n’en listons pas plus, la coupe déborde !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche