Bitcoin

Bitcoin – Le Brésil va-t-il faire du BTC un moyen de paiement officiel ?

06 Oct 2021 - 13:33

Cette année 2020 sera très certainement à inscrire comme un tournant dans l’histoire du Bitcoin. Et cela pas uniquement du fait de son bullrun qui semble (enfin) décidé à passer aux choses sérieuses. Car son adoption ne cesse de rencontrer de nouveaux adeptes aussi insolites que décisifs. Avec en tête de ce mouvement le Salvador qui en a récemment fait l’une de ses monnaies officielles. Cela pour le plus grand malheur des principales instances de régulation mondiales qui tentent de lui nier ce statut depuis sa création. Et il se pourrait que cela soit confirmé par le Brésil. Car un récent projet de loi se penche actuellement sur son statut éventuel de moyen de paiement officiel.

Cette actualité pourrait se résumer à ce principe qui fait que la volonté d’interdire ne suffit pas à faire disparaître l’objet de cette interdiction. Un fait dont l’une des meilleures démonstrations reste l’échec cuisant qu’a représenté la prohibition américaine il y a tout juste 100 ans. Une décision politique à l’origine d’une très importante augmentation de la consommation illégale d’alcool (parfois frelaté et mortel). Et cela en permettant dans le même temps au crime organisé de se développer. Le tout sur les bases d’une décision qui permet à peine d’amuser les historiens actuels. Car construire des barrages ne permet pas d’arrêter le cours de l’eau, mais tout au plus d’en contrôler le débit.

Une situation que l’on peut, dans une certaine mesure, appliquer à la politique actuelle menée contre le Bitcoin. Et qui démontre que les propriétaires monétaires actuels ne souhaitent pas laisser le BTC entrer dans ce club très fermé. Mais peu importe, car dans le même temps des pays s’ouvrent à son utilisation effective en temps que tel. Et des multinationales dans le domaine du paiement font des cryptomonnaies des outils permettant d’effectuer des achats de la vie courante. Alors arrêtons de tourner autour du pot, le Bitcoin est déjà – et depuis toujours – une monnaie. Et c’est en temps que telle que le Brésil s’apprête visiblement à le considérer.

Le Brésil va-t-il faire du Bitcoin une monnaie ?

Il ne s’agit pour le moment que d’un projet de loi. Mais sa simple publication est déjà suffisante pour mesurer l’évolution que connaît actuellement l’adoption du Bitcoin. Car qui aurait pensé au début de l’année avoir à traiter de ce type de sujet ? C’est pourtant bien un autre pays d’Amérique latine qui se penche une nouvelle fois sur le statut de monnaie applicable au BTC, mais également à d’autres cryptomonnaies. Tout cela dans le cadre d’une nécessité de définir un statut juridique national à leur sujet. Et pour une fois avec une volonté de régulation qui ne se résume pas à interdire, mais bien à les intégrer en temps que devises. Avec un député Aureo Ribeiro, à l’origine de cette initiative, qui explique que le Bitcoin « sera une monnaie dans le pays comme dans d’autres pays ».

Une procédure à inscrire dans une dynamique d’ouverture du Brésil vis-à-vis de la question polémique des cryptomonnaies. Et qui a déjà pris la forme d’une récente exposition des clients de la principale banque du pays à ces actifs numériques. Cela au sein d’un marché déjà très avancé dans le domaine de l’accès de la population à des produits d’investissement. Avec par exemple la récente mise en place d’un ETF sur le Bitcoin aux prétentions écologiques. Mais tout cela reposant sur un statut des cryptomonnaies encore officiellement basé sur la méfiance. Et qui déconseille d’en faire usage dans le cadre d’opérations commerciales.

Un projet de loi qui reste à préciser

Mais il existe une véritable différence entre ce projet de loi et la décision historique du Salvador. Car il n’est pas question dans le cas du Brésil de faire du Bitcoin une monnaie nationale officielle. Mais plus exactement d’en autoriser l’utilisation comme un moyen de paiement accepté légalement. Ce qui ne fera pas forcément une grande différence pour ses utilisateurs. Tout en restant inscrit dans une dynamique d’acceptation du Bitcoin comme une monnaie effective. Et pas besoin qu’il soit publiquement adopté par le président local pour considérer cette avancée comme un nouveau succès.

Tutoriel de Christine Lagarde – Pourquoi le Bitcoin n’est pas une monnaie

« Nous voulons séparer le bon grain de l’ivraie. Créer une réglementation pour que vous puissiez effectuer des transactions, savoir où vous achetez et avec qui vous négociez. Et disposer de cet atout pour acheter une maison, une voiture, ou aller chez McDonald’s pour acheter un hamburger. » – Aureo Ribeiro

Une volonté nationale qui s’efforce de définir un cadre réglementaire permettant de faciliter l’utilisation des cryptomonnaies. Mais qui dans le même temps annonce une gestion plus sévère des pratiques frauduleuses ou criminelles qui y sont liées. Cela tout particulièrement à l’attention des pirates informatiques et autres escrocs à l’initiative de campagnes de phishing. Et une procédure que le député Aureo Ribeiro annonce avec un possible dénouement positif avant la fin de cette année. Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche