Cryptomonnaies

BTC et ETH acceptés pour la vente aux enchères d’un diamant rare

22 Juin 2021 - 16:58

Le département joaillerie de la vénérable maison d’enchères Sotheby’s voit ses ventes briller aussi en Bitcoin et Ether. Un diamant blanc de facture singulière sera mis à la vente le 9 juillet à Hong Kong. L’amateur de pierres précieuses qui emportera la mise pourra régler son brillant en monnaies fiduciaires mais aussi, pour la première fois, en cryptomonnaies.

Des bitcoins ou des éthers pour un diamant

Un diamant, décrit sur le site de Sotheby’s comme exceptionnel du fait de sa pureté chimique et de sa transparence optique inégalable, va être mis aux enchères en juillet prochain à Hong Kong. Non monté, ce spécimen de 101,38 carats, en forme de goutte, risque d’attirer nombre d’amateurs fortunés du fait de sa rareté. En effet, seulement un diamant taillé en poire de plus de 100 carats a avant lui été exposé sur un marché public.

On peut supposer que les plus grands chasseurs de pierre sont déjà sur les dents mais ils pourraient tomber sur un os… L’expression est triviale et peut faire grincer dans le monde éminemment feutré et secret de la joaillerie de haute volée, mais des indices forts laissent à penser que Sotheby’s ne serait pas contre un renouvellement de sa clientèle ou tout du moins pour une poussée juvénile de celle-ci, sachant que certaines des plus grosses fortunes d’aujourd’hui se bâtissent en accéléré dans le monde plutôt millenial des cryptomonnaies.

Ainsi pour attirer cette frange de la population de plus en plus convoitée, l’honorable maison a décidé d’abandonner la poétique teintée de glamour ou de pouvoir qui auréole habituellement le légendaire caillou pour adopter une nomenclature plus adaptée à cette clientèle d’un nouveau genre qu’elle veut capter. Aussi, loin des « Spirit of the Rose », du « Régent  » que Napoléon Bonaparte considérait comme un talisman au point qu’il le fit sertir dans son glaive consulaire, du très royal « Cullinan » visible sur la couronne britannique, Sotheby’s a adopté un nom de code pour les initiés. Le diamant mis aux enchères est répertorié sous la désignation « The Key 10138 ». Une étrangeté pour les profanes mais parlante pour les férus de crypto qui jonglent sans cesse entre clés privées et publiques pour gérer leurs transactions.

Sotheby’s assume un engagement de plus en plus prononcé en faveur des cryptomonnaies

Le clin d’oeil largement assumé n’est pas une première pour Sotheby’s.

Au cours de l’année passée, nous avons constaté un appétit dévorant pour les bijoux et autres objets de luxe de la part des collectionneurs du monde entier. De plus en plus, cette demande provient d’une génération plus jeune, née avec le numérique, dont beaucoup se trouvent en Asie. »

Josh Pullan, directeur général du département mondial du luxe de Sotheby’s

En effet, au plus haut de la hype récente du marché des crypto, la maison a déjà laissé tomber son marteau sur des prix en crypto. Pour un Banski adjugé à 12,9 millions de dollars début mai, ou pour des NFTs (Tokens non fongibles) dont un CryptoPunk parti pour près de 12 millions de dollars il y a une dizaine de jours. Et, visiblement, elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin avec cette nouvelle alliance pleine de sens…

C’est un moment véritablement symbolique. Le dénominateur de valeur le plus ancien et le plus emblématique peut maintenant, pour la première fois, être acheté en utilisant la plus récente monnaie universelle de l’humanité. »

Communiqué de Patti Wong, présidente de Sotheby’s Asia

Un pari sur l’innovation qui, s’il s’avère payant en BTC ou ETH, sera traité par Coinbase Commerce qui se veut « le PayPal » de la transaction crypto. L’estimation table sur une fourchette de prix s’échelonnant entre 10 et 15 millions de dollars.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche