Bitcoin (BTC) hausse de 30% ce mois de janvier, le plus haut score de début d’année depuis 2013

Après avoir enregistré sa plus mauvaise performance, le Bitcoin a finalement réussi à redresser sa courbe en ce début d’année avec une croissance de plus de 30%. Il s’agit du meilleur score de la monnaie numérique reine depuis 2013, une situation que les observateurs expliquent à travers son rôle de valeur refuge qui se confirme peu à peu, mais aussi par le Halving où la réduction de moitié des récompenses du minage est prévue pour le mois de mai.

Meilleur score du mois de janvier

Ayant passé de nombreuses années à osciller entre des pics haussier (18 000 dollars) et des plus bas à 3000 dollars durant la seconde décennie du XXIème siècle, le Bitcoin n’est pas parvenu à trouver de la stabilité au niveau de sa valorisation. En fait, le jeton numérique roi a alterné entre les croissances et les baisses durant ces dix dernières années, avec une valorisation généralement faible en début d’année, hormis lors de 2013 où il a enregistré une hausse de plus de 54%. En 2015, le prix du jeton a par exemple chuté de 32% tandis qu’en 2018, il était en baisse de 29%. En somme, il aura fallu attendre 7 ans, soit en 2020, pour que le cours explose à nouveau en début d’année. Poussée par une nuée de facteurs politiques, économiques et commerciaux, le Bitcoin a notamment été propulsé à 9400 dollars pour le mois de janvier de cette année alors qu’en décembre, le cours tutoyait à peine les 7200 dollars. Cette flambée se traduit par une variation positive de 30%.

Le Coronavirus semble corrélé avec la croissance du Bitcoin

Pour le moins qu’on puisse dire, le Bitcoin a toujours été considéré comme une valeur refuge que les investisseurs considèrent comme insensible aux revirements de la politique monétaire ou encore des crises économiques. Rappelons que le concept même de la cryptomonnaie était basé sur une forme de monnaie d’échange indépendante des phénomènes macroéconomiques, capables de résister à toute forme de manipulation institutionnelle ou à une mauvaise conjoncture, comme le démontre les tensions récentes entre les Etats-Unis et l’Iran ou la propagation du Coronavirus. Dans cette perspective, Nigel Green deVere Group a considéré qu’en période d’incertitude comme la propagation du virus mortel de Wuhan, les gens se sont réfugiés dans un actif plus sécurisé, à savoir le Bitcoin.

“La trajectoire ascendante actuelle du prix du bitcoin est corrélée à la propagation du coronavirus […] Plus les cas individuels identifiés sont nombreux, plus les pays du monde sont touchés et plus l’impact sur les marchés financiers traditionnels est important, plus le prix du Bitcoin a augmenté “, a-t-il déclaré.

Le Halving bouscule l’adoption de Bitcoin

En dehors des facteurs économiques, commerciaux et politiques, l’approche du Halving du Bitcoin influence également la demande du jeton et dans une large mesure la hausse de son cours. Au mois de mai, la plateforme opérera ainsi une nouvelle réduction de moitié des subventions pour le minage, ce qui implique que chaque bloc miné sera récompensé par 6.25 BTC (au lieu de 12,5 actuellement). En outre, cette réduction de moitié des récompenses entraînera une concurrence effrénée sur la création de nouveaux bitcoins, devenant plus rares au fil du temps.

“Les récompenses du minage baissant de moitié ainsi que la récente poussée alimentée par les peurs d’une pandémie et la peur du marché public sont encore un autre rappel que le Bitcoin est une alternative parfois moins risquée et offre des rendements potentiellement surdimensionnés”, explique Jehan Chu, analyste et co-fondateur de la société de capital-risque Kenetic Capital.

Commentaires

facilisis lectus massa porta. accumsan justo
37 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez