Le CCID chinois vient de publier sa dernière mise à jour du classement des “meilleures” cryptomonnaies

Le Centre Chinois pour l’Information et le Développement Industriel (CCID) vient de publier son dernier classement dans le domaine des cryptomonnaies. Un outil intéressant, particulièrement dans le contexte actuel, qui place la Chine en nouvel acteur incontournable de l’univers des altcoins. Son président, Xi Jinping, vient en effet d’appeler son pays à prendre le train de la cryptosphère en route, après des années de chasse aux sorcières. Ou quand l’empire du milieu se retrouve au centre de l’actualité des monnaies numériques.

Il s’agit de la quatorzième mise à jour d’un classement aujourd’hui devenu incontournable. Celui des meilleures cryptomonnaies du moment, selon le CCID chinois. Un groupe de travail, soutenu par l’Etat chinois et affilié au Ministère des Technologies Industrielles et Informatiques (MIIT) . Ce classement mensuel existe depuis mai 2018 et permet de se faire une idée de l’évolution des acteurs principaux de la cryptosphère. Il est intéressant de noter qu’il a été mis en place en Chine, dans un contexte très particulier. En effet, lors de ses premières publications, le trading de cryptomonnaies était purement et simplement interdit par le même président chinois qui vient de faire l’éloge de la technologie blockchain ce week-end. Comme quoi, il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis…

Le classement du CCID, qu’est-ce que c’est ?

Ce classement s’organise selon certains critères fixes, dont les principaux sont l’innovation, la mise en application et la créativité. Chaque cryptomonnaie est passée aux cribles, en fonction de sa capacité à prendre en charge des applications, son potentiel de progression générale, le nombre de contributeurs et les mises à jour de son code. Un outil qui permet de se faire une idée de la santé de certains jetons et de leur importance dans le monde de la monnaie numérique. Petit tour d’horizon des espoirs chinois de la crypto ligue…

 Le top 10 de la crypto

Dans cette dernière édition du classement, certains jetons restent attachés à leurs places respectives, alors que d’autres tentent de belles percées. Le leader incontesté reste EOS, en tête depuis la création de cette liste. Ethereum (ETH), quant à lui, perd sa seconde place, qu’il occupait depuis le début, au profit de TRON. Ce dernier a fait sa première apparition dans le classement en février dernier. Son PDG, Justin Sun, vient d’annoncer un partenariat mystère avec une prétendue “grande entreprise.” Nous verrons si cela lui permettra de voler la première place à l’indéfectible EOS lors de la prochaine édition.


Pour ce qui est du Bitcoin, il n’arrive toujours pas à se faire une place dans le top 10, malgré des efforts répétés et un rang qui change sans cesse. Reléguée à la 11ème place, sa position s’améliore tout de même, puisqu’il était en 16ème position en juillet 2018. Une belle remontée, qui reste quand même toute relative.

Les outsiders qui montent

Le XRP de Ripple est la surprise de ce dernier classement, car il grimpe de la 30ème à la 20ème position en un mois seulement. Une belle performance au regard des autres surprises de cette liste. Qutum (QTUM) gagne 10 places, en passant de la 18ème à la 8ème position. Lisk (LSK) laisse la 14ème position à ONT et monte en 7ème position. Quant au Dash (DASH), il gagne 4 places en passant de la 21ème à la 17ème place.

Il est important de noter que ce classement ne prend pas en compte la rentabilité des jetons qu’il mentionne. Il s’agit d’un outil technique à valeur informative. Placer de l’argent sur les trois premiers ne voudra pas dire que vous allez faire des bénéfices assurés. Par ailleurs, on peut douter de l’objectivité de ce classement, mais il semble toujours intéressant de voir ce qu’il se fait en Chine et ce que les instances gouvernementales évoquent.

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram et sur Youtube

Commentaires

adipiscing Praesent ut commodo neque. Donec nunc odio porta. sem,
59 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez