Chine – L’enquête sur les sociétés de cryptomonnaies s’étend à Shenzhen !

Alors que l’enquête menée par les autorités financières dans la ville de Shanghai a permis de déceler diverses opérations illégales perpétrées par les sociétés de cryptomonnaies, de nouvelles informations  indiquent que la Banque populaire de Chine et autres administrations financières locales ont poursuivi leurs enquêtes pour cartographier les activités cryptos à Shenzhen.

Une autre ville au coeur de l'enquête après Shanghai

Shanghai, la plus grande ville de Chine et non moins la zone la plus active en matière de développement et d’exploitation de services cryptographiques, avait fait l’objet d’une enquête approfondie de la part des autorités financières. Dans le but de débusquer les activités illégales liées aux ICO et autres activités de trading (transaction crypto/monnaie fiduciaire), un avis incitant les institutions financières locales à signaler toutes les sociétés formelles ou informelles participant à des opérations de trading, de collectes de fonds en cryptomonnaies avait été lancé. Il semblerait pourtant que l’enquête ne se soit pas limitée à la ville de Shanghai, car d’après les informations relayées par le média Nouvelles de la zone spéciale de Shenzhen, l’opération a également été renouvelée à Shenzhen.

Les crypto-sociétés de la ville de Shenzhen font l'objet d'une enquête

Les crypto-sociétés de la ville de Shenzhen font l'objet d'une enquête

Le journaliste Shen Yong mentionne notamment la mise en place d’une autre enquête menée par la succursale centrale de la Banque populaire de Chine à Shenzhen, par le Bureau de la sécurité publique municipale, le Bureau des enquêtes économiques et l’Administration des communications municipales. Les directives sont similaires à l’avis lancé par les autorités lors de l’enquête à Shanghai, à savoir le signalement des activités illégales rattachées aux services de trading, l’ouverture des plateformes de cryptomonnaies en Chine et autres services de change crypto-fiduciaire.

Une enquête qui a permis de détecter 39 entreprises incorrectes selon la loi

L’ouverture des enquêtes portant sur les cryptomonnaies a été motivée par la forte recrudescence des activités blockchains. En réalité, ces actions s’enregistrent comme des mesures de prévention contre la multiplication des risques financiers (spéculation et arnaques) engendrés par la promotion de la technologie blockchain, lancée par le gouvernement. L’évolution des investigations a d’ailleurs montré des signes de croissance des opérations illégales de cryptomonnaies à Shenzhen, étant donné que le Bureau de la supervision financière locale a déjà révélé près de 39 entreprises non régulées. Ces dernières sont notamment soupçonnées de réaliser et de créer des jetons numériques sur le le territoire, qui devront être retirés après décision des autorités.

Weibo déliste Tron et Binance de sa plateforme

Weibo déliste Tron et Binance de sa plateforme

Weibo participe à la campagne de censure

Parallèlement aux enquêtes menées par les autorités financières en vue de réprimer les activités crypto illicites en Chine, le site de réseau social chinois Weibo semble participer à la campagne de censure. Récemment, la plateforme a décidé de supprimer les comptes de Binance et de Tron pour des raisons réglementaires.

"Le compte a été bloqué en raison de violation des lois et des réglementations et des dispositions pertinentes de la convention sur la communauté Weibo", indique la page de Binance et de Tron. Dans cette perspective, la Chine ne semble plus constituer un terrain attractif pour les acteurs des cryptomonnaies. Ceci étant, la Banque centrale du pays continue de travailler pour lancer son propre jeton national.

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram et sur Youtube

Commentaires

luctus risus. felis justo mi, pulvinar elementum risus
18 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez