Régulation

La Chine et l’Inde en mode déstabilisation du marché des cryptomonnaies ?

19 Mai 2021 - 09:50

Le marché des cryptomonnaies accuse une forte correction depuis la fin de semaine dernière. Un mouvement qui entraîne actuellement le Bitcoin sous les 40 000$. Et qui divise la communauté entre ceux qui ont la foi et ceux qui envisagent le pire. Un moment clef de ce bull run que tout le monde espère encore en cours. Et une belle occasion pour un pays comme la Chine de venir danser sur ce qu’elles espèrent être son cadavre encore chaud. Mais il ne faut pas vendre le marché des cryptomonnaies avant de l’avoir aidé à s’effondrer !

Il y a des « informations » qui aident très clairement le marché des cryptomonnaies à partir à la baisse. Une spécialité dont Elon Musk pourrait être élu comme le principal ambassadeur. Cela dans une version très politicienne qui en a fait le principal défenseur du Bitcoin, juste avant de lui planter un couteau dans le dos. Mais qui ne fait cependant de lui que le messager. Et des investisseurs qui l’écoutent les seuls véritables responsables des mouvements que cela entraîne.

Et puis il y a les « informations » plus sournoises et en embuscades. De celles qui ont l’habitude de ressortir au meilleur moment comme une douleur chronique dont on n’arrive pas à se débarrasser. Et dans le cas présent cette maladie vient tout droit de Chine. Et plus récemment et d’une autre manière d’Inde. Ces deux pays très portés sur une stratégie commune qui consiste à changer sans cesse d’avis au sujet des cryptomonnaies. Mais dans une version qui ressemble plus à l’attaque d’un animal déjà blessé.

La Chine ne change rien, mais l’annonce

Cela devait avoir l’effet d’un nouveau coup de poignard dans le dos du marché des cryptomonnaies. Une information relayée par le site Reuters qui annonçait hier que la Chine interdisait les cryptomonnaies. Ou plus exactement qu’elle n’autorisait plus les institutions financières et les sociétés de paiement à offrir des services en relation à ces actifs numériques du diable. Le tout agrémenté d’un énième avertissement sur les risques de ce type de placement à destination des investisseurs locaux.

« La Chine a interdit aux institutions financières et aux sociétés de paiement de fournir des services liés aux transactions de cryptomonnaies et a mis en garde les investisseurs contre le commerce de crypto spéculatif. » – Reuters

Bitcoin vs Chine – Tente-t-elle d’interférer sur le bull-run du BTC ?

Sauf que cette annonce pourtant officielle n’a rien de nouveau. Si ce n’est qu’elle s’inscrit dans cette stratégie assez douteuse de la double injonction toxique. Celle-ci oscillant sans cesse entre un assouplissement des règles et une nouvelle interdiction présentée comme définitive. Et dont le dernier épisode faisait des cryptomonnaies un outil d’investissement potentiellement majeur il y a tout juste un mois. Mais cela sans jamais remettre en cause l’interdiction effective de ces actifs sur son territoire émise quant à elle… en 2017 par la Banque populaire de Chine.

L’Inde se demande si peut-être pourquoi pas…

Une actualité qui semble en inspirer d’autres. Cela dans une sorte de nouvelle épidémie provenant cette fois des États-Unis et du nom d’Elonmuskite aiguë. Une maladie dont les principaux symptômes sont la mauvaise foi assumée et l’opportunisme malsain. Le tout avec comme effet principal une hypocondrie qui repose principalement sur une allergie prétendue aux cryptomonnaies. Un fléau qui vient de toucher l’Inde durant la nuit. Et qui prend la forme d’un nouveau et énième revirement du gouvernement sur la question essentielle : « mais qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire de ces cryprtomonnaies ? »

L’Inde en mode interdiction crypto mais du sursis pour les détenteurs

Une information relayée par le site indien Economic Times. Et qui laisse penser qu’une nouvelle approche des cryptomonnaies pourrait être envisagée par les responsables indiens. Cela afin d’en réglementer le commerce sans forcément imposer une interdiction totale jugée « obsolète. » Ce qui vient remettre en cause la position prise il y a à peine trois mois sur le sujet. Et dont l’objectif était une interdiction complète de toute utilisation des cryptomonnaies privées sur le territoire indien. Une incertitude aux multiples rebondissements qui devient réellement difficile à suivre.

Et les cryptomonnaies dans tout ça ?

Des annonces qui tombent étonnamment à point nommé. Car sans apporter plus d’éléments, elles viennent ajouter des doutes et des questionnements au sein d’un marché en pleine correction historique. Le tout émanant de pays réputés peu accueillants pour tout ce qui touche aux cryptomonnaies. Et avec des politiques locales dans le domaine dont la clarté et la « logique » ne sont pas forcément des exemples. Mais dont les multiples revirements finissent à chaque fois par influer sur des courbes de prix trop sensibles à ce genre de pirouettes incessantes.

Progression récente historique du Bitcoin (BTC), une histoire entre Chine et baleines

Car de toute évidence les cryptomonnaies sont un enjeu planétaire. Cela même si rien ne permet d’affirmer que de réelles manipulations sont en œuvre à leur encontre. Et leur développement incessant sur fond de bull market excite tout autant qu’il effraie les dirigeants de notre monde. Cela avec des prises de position en leur faveur qui deviennent également de plus en plus claires. En particulier au sujet du développement de ce nouveau paradigme qu’est la DeFi. Un domaine qui dessine une économie qui se détache de tout contrôle. Mais qui va devoir réussir à affirmer son indépendance effective vis-à-vis de ce type de mécanismes.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche