Cryptomonnaies

La Chine veut sévir face au trading alternatif de cryptodevises

15 Jan 2018 - 19:47

Selon des sources anonymes citées par Bloomberg dans un article publié lundi 15 janvier, les autorités chinoises intensifieraient discrètement la répression des échanges de devises cryptographiques en y incluant les plateformes de « tenue de marché » et autres services similaires.

Alors que l’attention se concentre sur la lutte réglementaire de la Corée du Sud contre le commerce des monnaies cryptographiques, Bloomberg rapporte que de l’autre côté de la frontière, où les bourses d’actifs cryptographiques ont été interdites depuis septembre, les « services assimilables à des bourses » sont maintenant également sur le radar des autorités.

Selon des sources anonymes, le gouvernement « prévoit maintenant de bloquer l’accès intérieur à des plateformes locales et offshore qui permettent le commerce centralisé » tout en restant silencieux sur « la façon dont les décideurs définissent ces plateformes ».

Les investisseurs chinois ont cherché à contourner l’interdiction des échanges de septembre en recourant à des environnements de négociation alternatifs tels que les plateformes peer-to-peer et les transactions hors cote.

Localbitcoins, site d’échange de particulier à particulier, a vu les conséquences de l’interdiction en nombre alors que les commerçants affluaient, générant des volumes records qui, en septembre, atteignaient 115 millions de yuans (17,8 millions de dollars) par semaine.

Même si ces sources ont indiqué à Bloomberg que les « petites transactions d’égal à égal ne sont pas visées», il reste à voir si le phénomène Localbitcoins est dans le viseur de cette répression.

D’après cointelegraph

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche