Stablecoins et MNBC

Circle (USDC) minimise son exposition à FTX

09 Nov 2022 - 11:58

Les émetteurs des deux plus importants stablecoins du marché ont été sommés sur Twitter de s’expliquer sur leur lien avec FTX Alameda. Jeremy Allaire s’est longuement exprimé dans un fil, cherchant à rassurer sur la bonne tenue de l’USDC. Quant à Paolo Ardoino (USDT), il s’est contenté de répondre tardivement par un tweet lapidaire et désinvolte, bien dans la manière du Tether ancienne mouture.

L’effet domino redouté dans la chute aussi spectaculaire que soudaine de FTX/Alameda

Il n’aura échappé à personne que l’industrie crypto connaît l’un des épisodes les plus tourmentés de son histoire. Les conséquences de la chute de l’un des plus importants acteurs du marché, le binôme constitué de l’exchange FTX et de la société de trading Alameda Research, tous deux appartenant à Sam Bankman Fried (SBF), sont encore difficilement mesurables.

Plateformes d'échanges

Binance vs FTX - Guerre de milliardaires en plein bear market

Hugh B. - 07 Nov 2022 - 09:00

Vent de panique sur le marché des cryptomonnaies durant le week-end. Cela [...]

Lire la suite >>

Mais on peut redouter un effet domino à la manière de Terra Luna qui a entraîné dans sa chute nombre de sociétés crypto qui s’étaient exposées à l’écosystème, laissant sur le carreau des milliers d’investisseurs. Dans le cas de FTX/Alameda, le séisme pourrait être beaucoup plus puissant du fait de l’implication du nombre d’acteurs du secteur dans l’irrésistible ascension d’un géant qui, en l’espace de 5 ans (2017 pour Alameda, 2019 pour FTX), aura connu la gloire et une déchéance aussi spectaculaire que soudaine.

Dans ce contexte, et alors que la peur s’empare du marché et aggrave une situation déjà excessivement tendue, chacun cherche à sauver ses billes. Et en premier lieu, les figures majeures, à l’instar de Circle, le co-émetteur du stablecoin USDC, qui s’emploient à rassurer en communiquant sur leur lien avec les sociétés moribondes. Quitte à minimiser leur exposition ? L’avenir nous le dira, mais en attendant, ce qui compte, c’est d’éviter les mouvements de panique et de restaurer la confiance.

Circle : opération transparence

De fait, le PDG de Circle, Jeremy Allaire, s’est rendu sur Twitter pour faire oeuvre de transparence et expliquer la relation de l’entreprise avec FTX et Alameda. 

Circle est un petit actionnaire de FTX, et FTX est un petit actionnaire de Circle. Circle est également un petit actionnaire de Kraken, Coinbase et BinanceUS.

Jeremy Allaire, PDG de Circle, sur Twitter

Il soutient que Circle n’a jamais accordé de prêts à FTX ou à Alameda et que la société n’a jamais reçu de FTT, la crypto native au coeur de la chute de l’empire FTX, en garantie. Allaire a ajouté que Circle et FTX ne détenaient qu’une petite partie du capital l’un de l’autre et qu’à ce titre, tout risque de contagion était à écarter. Précisons toutefois que FTX a été l’un des investisseurs du cycle de financement 2021 de Circle à hauteur de 440 millions de dollars.

Sans vouloir avoir mauvais esprit, il faut rester prudent face à ce type de déclaration. Il y a deux jours encore, SBF affirmait, dans un tweet effacé depuis, que tout allait bien pour FTX.

Image

Et, rappelons l’enthousiasme du PDG de Circle à collaborer avec FTX du temps de sa splendeur.

FTX continue d’impressionner le monde avec une exécution et une innovation ultra-rapides, ce qui en fait l’une des entreprises les plus formidables de l’écosystème mondial de la cryptographie. Avec notre dernière collaboration, nous continuons à améliorer l’expérience client pour les paiements et le trading de crypto, et nous sommes ravis de continuer à construire avec Sam et l’équipe FTX.

Jeremy Allaire in Blog de Circle en date du 14 mai 2021

Un exercice difficile ou les petits (ou gros) accommodements avec la vérité

En même temps, on voit mal les uns et les autres déclarer publiquement leurs difficultés sans engendrer immédiatement un effet boule de neige préjudiciable. Le problème maintes et maintes fois évoqué dans l’industrie crypto reste les structures centralisées qui dénaturent l’essence même d’actifs créés pour échapper à cette nécessité de tiers de confiance. Après, rien d’étonnant au fait qu’on assiste au même phénomène que dans la finance traditionnelle. La crise d’insolvabilité de FTX pourrait bien être le moment « Lehman Brothers » de la crypto comme l’a qualifié un Jeremy Allaire clairvoyant, mais pas pour autant transparent.

Le directeur technique de Tether, l’émetteur de l’USDT, vient également de twitter que le premier stablecoin du marché n’était pas exposé à FTX ou à sa société sœur Alameda Research.

Pour être clair : #Tether n’a aucune exposition à FTX ou à Alameda. 0. Nul. Il est peut-être temps de chercher ailleurs. Désolé les gars. Réessayer.

Paolo Ardoino sur Twitter

Difficile de le croire sur paroles tant qu’un audit sérieux sur la situation financière de la société reste à l’état de voeu pieu.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche