Plateformes d'échanges

Coinbase – Un des inculpés plaide coupable de délit d’initié

13 Sep 2022 - 12:00

Nouveau rebondissement dans l’affaire Coinbase ! Accusé de délit d’initié et d’avoir mis en place une fraude électronique par le ministère de la Justice (DOJ) américain, un des prévenus plaide – contre toute attente – coupable et reconnaît ainsi ses torts.

Pour mémoire, trois employés de Coinbase font l’objet d’une enquête pour les chefs d’accusation décrits ci-dessus. En parallèle de ces allégations, la Securities and Exchange Commission (SEC), organe de régulation, avait également déposé une plainte contre le trio. Et alors que Ishan Wahi, ex-chef de produit de la société, avait décidé de plaider non coupable le mois dernier, son frère Nikhil Wahi a opté pour le choix inverse lors de l’audience qui se tenait ce lundi aux États-Unis.

En conséquence, les deux versions avancées par les intéressés se contredisent. Cette information est relativement étonnante, dans la mesure où l’on aurait pu penser que son propre frère se serait aligné sur l’histoire racontée aux autorités. De plus, il faut souligner que c’est la première fois qu’un défendeur reconnaît sa culpabilité dans une affaire de délit d’initié et de fraude électronique impliquant le marché des cryptomonnaies. Comme le rappelle justement le procureur de la ville.

« Moins de deux mois après son inculpation, Nikhil Wahi a admis aujourd’hui devant le tribunal qu’il a négocié des crypto-actifs sur la base d’informations commerciales confidentielles de Coinbase auxquelles il n’avait pas droit. »

Damien Williams du bureau du procureur américain à New York.

Régulation

Coinbase vs SEC - Une affaire de délit d'initié réveille le spectre des titres financiers

Hugh B. - 22 Jul 2022 - 11:00

La plateforme Coinbase semble faire face à de nombreuses difficultés à [...]

Lire la suite >>

En plaidant coupable, Nikhil Wahi reconnaît ses fautes. Plus précisément, il admet avoir obtenu des informations confidentielles sur les annonces de cotations à venir sur Coinbase. Cela dans le but d’en tirer profit « en achetant les jetons avant leur mise en ligne » sur la plateforme. Surtout, il ne défend pas son propre frère en affirmant avoir « reçu des tuyaux » de sa part, en dépit du fait que ce dernier ait plaidé non coupable il y a à peine un mois de cela.

De plus, ses affirmations récentes sont corrélées par un groupe de chercheurs qui a rédigé un rapport sur le sujet. Ils indiquent que Coinbase a un « sérieux problème de délit d’initié« . Voici leur conclusion :

« À partir d’une inspection visuelle, nous constatons qu’il existe un modèle d’emballement évident avant l’annonce de la cotation à partir de -250 heures. La hausse se poursuit jusqu’à l’événement de l’annonce de la cotation, où nous constatons un bond des prix en raison des nouvelles informations qui entrent sur le marché et des traders qui réagissent à la nouvelle. Le modèle de run-up que nous observons est cohérent avec les run-up dans les cas poursuivis de délits d’initiés sur les marchés boursiers. »

Rapport des chercheurs américains sur l’affaire Coinbase.

Autant dire qu’entre Nikhil Wahi et les conclusions des chercheurs, les deux autres prévenus sont dans de très mauvaises positions. Cependant, il est encore impossible de deviner l’issue de cette affaire, qui prend un tout autre tournant depuis lundi.

Coinbase – Quels risques en plaidant coupable ?

Ainsi, Nikhil Wahi s’expose à une peine d’emprisonnement de 20 ans (cette durée étant le maximum pouvant être décidé). De plus, il sera obligé de rendre l’argent gagné grâce aux informations confidentielles transmises par son frère lorsqu’il travaillait dans la société.

Le jugement devrait être rendu d’ici le mois de décembre. En attendant, les trois défendeurs devront trouver un terrain d’entente afin que les versions concordent (ou pas).

Régulation

SEC vs délits d'initiés - Enquête en cours auprès de plusieurs exchanges (CEX)

Hugh B. - 15 Jun 2022 - 12:58

L’effondrement actuel enregistré par le marché des cryptomonnaies [...]

Lire la suite >>

Quoiqu’il en soit, cette affaire semble renforcer la volonté des autorités américaines de contrôler et de sanctionner avec plus de fermeté toute infraction liée aux cryptomonnaies sur son territoire.

« Le plaidoyer de culpabilité d’aujourd’hui devrait servir à rappeler à ceux qui participent aux marchés des cryptomonnaies que le district sud de New York continuera de surveiller avec fermeté les fraudes de toutes sortes et s’adaptera à l’évolution de la technologie. »

Damien Williams du bureau du procureur américain à New York.

Vous souhaitez entrer dans la grande aventure du Bitcoin et participer à son adoption toujours plus importante. Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur les frais de trading (lien commercial).

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche