Comment Coinbase est en train de perdre la confiance de la cryptosphère

 Comment Coinbase est en train de perdre la confiance de la cryptosphère

Mais que fait la plateforme Coinbase actuellement ? La question mérite sérieusement d’être posée suite à de nombreux dysfonctionnements techniques mais également stratégiques. Le leader de l’achat de cryptomonnaies semble emprunter une voie qui ressemble plus à un cul-de-sac. Ou alors ses objectifs commencent à sentir la collusion avec les instances de surveillance gouvernementale. 

La plateforme Coinbase est actuellement au centre de l’attention de la scène crypto. Et ce n’est pas pour de bonnes raisons. Figurant parmi les acteurs centraux de cet univers, la plateforme cumule les problèmes techniques et les positionnements douteux en relation à des instances américaines de surveillance. Cela sans parler de sa stratégie contestable vis-à-vis de ce qui ressemble au sabordement de son stablecoin USDC.

Des données que Brian Armstrong, CEO de Coinbase, avait oublié de mentionner dans son article néanmoins très intéressant exposant sa vision de l’univers crypto pour la prochaine décennie, publié au tout début de l’année 2020. Car l’avenir semble s’assombrir pour sa structure seulement quelques mois plus tard. Et il est pour le moment difficile de comprendre ces choix.

Les utilisateurs quittent le navire

Et la première réaction face à ces dysfonctionnements ne s’est pas faite attendre. Il est ici question de l’aspect technique de la plateforme qui se révèle incapable de supporter les pump du Bitcoin. Une réalité qui pourrait ressembler à une mauvaise blague tellement cela n’a pas de sens. Certains y voient même une volonté cachée de Coinbase presque plus crédible qu’une si grosse faille technique à répétition. Une réalité qui fait planter ses services à chaque fois que le Bitcoin exprime sa volatilité, c’est-à-dire très souvent. Et qui plonge ses utilisateurs dans le noir lors de ces moments qui nécessitent une grande réactivité.

Pour citer un grand philosophe contemporain du nom de Morphéus (Matrix), « on n’est pas le meilleur quand on le croit, mais quand on le sait. » Et dans le domaine Coinbase semble de toute évidence se reposer sur une croyance qui s’éloigne à grands pas de cette certitude nécessaire. À savoir celle d’être installé dans sa position actuelle. Car tout peut changer très vite dans un univers des cryptomonnaies encore jeune, intimiste et en pleine évolution. 

Suite à sa dernière panne de service du 1er juin, la plateforme Coinbase a connu la plus grande fuite de ses utilisateurs, Bitcoin (BTC) sous le bras. Une hémorragie sans précédent qui a conduit à un retrait total de 22 000 BTC, pour une valeur estimée à 214 millions de dollars. Autant parler d’une punition sans équivoque. Et même si Coinbase conserve encore près d’un million de BTC, il serait bon de se souvenir que la confiance des utilisateurs à plus de valeur que les cryptomonnaies qu’ils détiennent.

Coinbase Analytics en question

Parallèlement à cela, Coinbase est sous haute surveillance par rapport à la gestion que la plateforme pourrait faire des données de ses utilisateurs. Cela en relation direct avec le rachat de la structure controversée du nom de Neutrino en février 2019. Une société au centre d’un scandale d’envergure en relation à la vente de logiciels espions à des gouvernements. Ce qui avait posé de sérieux problèmes de respect des données privées des internautes. Raison pour laquelle cette question se pose actuellement au sujet de Coinbase.

Surtout que de récentes informations permettent de confirmer que Coinbase souhaite collaborer avec le gouvernement américain, en lui offrant les services de sa solution d’analyse blockchain du nom de Coinbase Analytics. 

Fuite des utilisateurs de Coinbase

Un rapprochement qui concerne les services de lutte anti-drogue de la DEA et de l’IRS, services des impôts américain. Et même si le porte parole de Coinbase affirme que les données collectées seront publiques et non issues de sa base de donnée, le doute reste permis.

En particulier grâce à l’éclairage très instructif d’une présentation de cet outil faite par un membre de la DEA. Ce dernier appuyant sur sa capacité à fournir des identités précises aux enquêteurs et à « désanonymiser les adresses des portefeuilles à l’échelle nationale et internationale. » Ce dernier ne manque pas de souligner « la grande précision des données » que permet de fournir cette solution Coinbase Analytics.

Une réalité qui fait entrer Coinbase dans le cercle des acteurs très polémiques de la surveillance sur Internet. Une activité qui ne se marie pas très bien avec l’univers de la technologie blockchain et des cryptomonnaies, plus porté sur la protection des données privées et la distance vis-à-vis des instances gouvernementales.

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,183