Cryptomonnaies

Comment survivre en période de bear out ?

10 Mai 2022 - 10:03

Le marché des cryptomonnaies s’enfonce toujours un peu plus dans le rouge. Et à chaque fois le dernier bottom testé devient la prochaine résistance espérée, pour ceux qui envisagent encore un retour à la hausse. Avec certains projets pourtant classés dans la case « prometteurs » à la tête de débâcles supérieures à -80%. Et un (un)stablecoin UST en train de précipiter le peu d’espoir qui reste vers un abîme – pour le moment – creusé jusqu’à 0,60$. Une situation à l’origine de mouvements de panique dévastateurs. Mais également d’une dépression des investisseurs que l’on peut qualifier de bear out. Alors, prenez le temps de vous allonger quelques instants sur le divan…

Cet article n’a pas vocation à servir de conseil financier en temps de crise. Et les investisseurs en mode agressif du type je-cherche-un-autre-coupable-que-moi devront passer leur chemin. Car il est question dans le cas présent de faire un état de lieux du marché des cryptomonnaies. Mais sans tomber dans le discours du type « purge nécessaire » qui fait passer les pertes de certains pour un simple nettoyage de printemps. Et avec la volonté d’essayer de voir les profits à moitié pleins, pendant que tout le monde regarde vers le vide.

Car la communauté crypto est (presque) toujours soudée lorsque les profits s’accumulent. Mais l’ambiance devient vite différente une fois le rouge intégral installé sur le marché. Et alors qu’il faudrait partir faire autre chose en attendant que tout cela se calme, les yeux se crispent sans un battement de paupière sur une accumulation de bougies rouges. Avec, dans la plupart des cas, le spectre d’une revente à perte qui fera le bonheur des acheteurs de dip en embuscade. Car tout le monde n’est pas nécessairement déprimé face à l’état actuel du marché.

Cryptomonnaies – Bear out vs buy the dip

La règle est pourtant simple dans le Crypto Club. Invertir dans le secteur des cryptomonnaies nécessite un certain degré de croyance en l’avenir de cette économie numérique. Et pas uniquement l’ambition de multiplier son portefeuille par 10 en quelques semaines. Car cette foi parfois presque aveugle permet de s’engager dans un combat inscrit sur le (très) long terme. Et cela fait définitivement toute la différence.

Même si le risque est de voir certains sombrer dans une version maximaliste qui peut parfois faire sourire… ou inquiéter. Il suffit de voir le tout jeune président du Salvador se réjouir d’acheter le dip à chaque baisse importante du Bitcoin, pour le comprendre. Son regard reste fixé sur le verre à moitié plein, avec l’espoir qu’il finisse par se remplir complètement.

Car même si cela est la plupart du temps formulé comme une blague en période de baisse, être « là pour la tech » n’en est définitivement pas une. Et c’est bien ce point qui fera la différence entre les victimes désignées d’un bear out et ceux qui sauront (mieux) y résister, même si la douleur reste présente. Les cryptomonnaies ont la jeunesse des promesses qu’elles portent, mais au prix d’une instabilité comme rite de passage.

Cryptomonnaies

Ces 10 erreurs classiques que les investisseurs crypto doivent éviter de faire

Hugh B. - 06 Aug 2021 - 10:06

L’univers des cryptomonnaies est régit pas certaines règles aussi bien [...]

Lire la suite >>

Avec un avantage indéniable acquis par ceux qui ont déjà subi les affres de ce genre d’étapes désagréables. Comme par exemple ce jeudi noir de mars 2020 qui a vu le Bitcoin passer sous la barre des 4000$ et Ethereum s’effondrer vers les 90$. Une catastrophe pour certains. Mais l’opportunité d’une vie pour d’autres au regard des prix actuels, cela même une fois la baisse comptabilisée.

Bear out – Ne pas céder à la panique

Car comment est-il possible d’investir dans le secteur des cryptomonnaies pour venir ensuite crier à l’arnaque une fois la baisse – et les pertes – enclenchée ? La forte volatilité de ce marché n’a jamais été gardée secrète, comme un fait honteux. Et il suffit de prendre quelques instants pour respirer un coup et dézoomer sur le cours du Bitcoin pour le comprendre, le chemin sera difficile… ou ne sera pas. Et quoi qu’il arrive, son utilité n’est plus à démontrer comme il y a encore quelques années.

Mais autant être clair tout de suite, au risque de passer pour désagréable : tout le monde n’est pas armé pour faire face à ce genre d’investissement. Il suffit de voir la panique s’insinuer jusque dans les rangs des institutionnels en train d’essayer de revendre leurs positions au plus profond du trou. Et alors même que ces derniers sont connus pour leur capacité à ne pas prendre de risques ou à tenter de les contrôler. La peur est partout ! Et il n’y a aucune honte à en ressentir les effets. Mais céder à la panique reste toujours la pire stratégie…

Bear out – To buy or not to sell

Bien évidemment, chaque cas est différent. Et tout le monde n’a pas le luxe de pouvoir regarder un placement se faire diviser par 10 en quelques semaines sans sourciller. Mais cela veut dire que l’argent mis en jeu sortait du carde de « ce que l’on peut perdre. » Une règle d’or dans le secteur des cryptomonnaies qui permet de garder la tête (plus) froide en période de crise. Même si cela implique de ne mettre sur la table que quelques centaines ou milliers d’euros tout au plus. Avec la perspective de résister plus longtemps aux aléas du marché. Et cette certitude à garder dans un coin de la tête : ceux qui ont acheté du Bitcoin sous les 1000$ ne doivent pas être nombreux à les avoir conservés jusqu’à son dernier ATH.

Quoi qu’il en soit, les périodes de baisse restent une bonne manière d’identifier les projets solides. Car ce sont bien souvent ceux qui résistent le mieux à la crise. Avec comme principal exemple, l’effondrement actuel dont est victime le projet Terra. Ce dernier entraîné vers les abîmes par le décrochage de son stablecoin UST, descendu hier jusqu’à 0,60$. Et une cryptomonnaie LUNA dont le prix a été divisé par 2 en seulement 24h. Alors qu’elle était l’un des fleurons de la hausse du marché des cryptomonnaies, avec un rendement encore supérieur à 400% en YTD il y a seulement quelques jours (17 500% en 2021).

Mais même dans ce cas, la question reste ouverte entre opportunité à saisir ou projet à fuir. Avec comme seule véritable réponse à apporter, une conviction personnelle documentée, réfléchie… et surtout assumée quoi qu’il arrive. Et une distinction très nette en cette période compliquée, entre les investisseurs qui regardent vers le haut et ceux qui regardent vers le bas. Et ce n’est encore une fois qu’une question de croyance…

Bon courage à tous et toutes.


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche