La Corée du Sud interdit à son tour les ICO

 La Corée du Sud interdit à son tour les ICO

L’organisme de réglementation financière sud-coréen a interdit aux entreprises et aux startups nationales de participer à des offres initiales de pièces, appelés en anglais Initial Coin Offering.

À la suite d’une réunion visant à discuter des contrôles des monnaies virtuelles, la Commission des services financiers (FSC) a déclaré qu’elle interdira toutes les formes financement utilisant la technologie blockchain « indépendamment de la terminologie technique, » tandis que le commerce de marge (margin trading) des monnaies virtuelles sera également illégal.

Les ICO, une méthode de collecte de fonds qui a gagné en popularité au cours des derniers mois, seraient trop spéculatives et constituent une « violation de la loi sur les marchés financiers », affirme la FSC. Une » répression intensive » sera mise en place, avec des « sanctions sévères » imposées aux parties impliquées dans ce type d’offre.

D’autres mesures sont en outre susceptibles d’avoir un impact plus large sur les sociétés de crypto-monnaies, comme les inspections sur place de la FSC à partir de la fin septembre et l’analyse des comptes en monnaie virtuelle pour les données des utilisateurs, dont la mise en place est estimée à décembre.

Difficile pour l’heure d’estimer à quel point la décision pourra s’étendre aux échanges de devises cryptographiques. La Corée du Sud a récemment assisté à une montée en flèche de ces derniers. Le site de trading coréen Bithumb, par exemple, possède un volume total de 104 113 BTC, soit 427 millions de dollars, d’après CoinMarketCap au moment où nous publions cet article.

La déclaration de la FSC fait également état d’une vague d’arrestations et de fermetures récentes d’entreprises impliquées dans la commercialisation de fausses devises cryptographiques, qui auraient apparemment acquis 25 milliards de KRW (22 millions de dollars) auprès d’environ 1 000 investisseurs. En raison de cette activité criminelle, un nouveau « Centre de saisie de monnaies virtuelles » a été créé, annonce le communiqué.

La Chine voisine a également interdit totalement les ICO au début de ce mois, en émettant une déclaration réglementaire qui a conduit à la fermeture de plusieurs site de trading nationaux.

[adblockingdetector id= »5bbf1a00ae440″]

D’après Coindesk

Victor

Victor

Passionné des crypto-monnaies et de la technologie blockchain depuis 2014, Victor fonde CryptoActu en Juillet 2017, en parallèle de ses études en ingénierie informatique.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,144