Selon le PDG de Binance, le coronavirus ne serait qu’un « déclencheur » de la crise actuelle

 Selon le PDG de Binance, le coronavirus ne serait qu’un « déclencheur » de la crise actuelle

Changpeng Zhao (CZ) PDG et fondateur de Binance l’explique dans un article publié hier. Selon lui, le coronavirus n’est pas la raison de la crise actuelle. Il n’en est tout au plus que le déclencheur. Sa vision de la situation actuelle bénéficie d’une position centrale dans l’univers des cryptomonnaies. Entre communication et analyse.

Le titre de cet article pose une question essentielle : Le Bitcoin est-il une valeur refuge ? En ces temps troublés, cela peut sembler quelque peu déplacé. Tout le monde a en tête la récente chute vertigineuse du cours du Bitcoin (BTC), intervenue lors de ce qui est devenu le jeudi noir. L’ensemble de la cryptosphère s’est vue aspirée par ce gouffre en l’espace d’une journée. Pourtant, selon le PDG de la plateforme d’exchange Binance, cela ne remet pas en cause l’univers crypto ou le Bitcoin. Explication…

Binance Bitcoin $BTC coronavirus
Binance – Twitter

Les fondamentaux n’ont pas changé

Changpeng Zhao ne semble pas inquiet. C’est en tout cas sur ce ton volontairement léger qu’il aborde cet article sur la situation actuelle. Une façon de ne pas abonder dans le sens de la panique qui secoue les marchés. Une stratégie de communication qui va dans le sens de son entreprise leader dans le domaine des bourses de cryptomonnaies.

« Je ne suis pas du tout inquiet pour les cryptos. Les fondamentaux n’ont pas changé. Contrairement aux fiats (devises fiduciaires), le Bitcoin est une monnaie dont l’offre est limitée. Personne ne peut en produire davantage. La demande augmente, surtout maintenant. Tout ira bien. » – CZ

Il explique que notre vision du Bitcoin doit évoluer. Qu’il ne faut pas rester sur une dichotomie trop basique entre valeur refuge ou non. Pour cela, il insiste sur le caractère idéologique du BTC avec des fondamentaux stables et qui restent une solution à la crise actuelle. Impossible d’en imprimer arbitrairement comme c’est le cas pour les monnaies FIAT.

Les volumes d’échange augmentent

L’apparente décontraction de CZ peut s’expliquer par les récentes déclarations de Catherine Coley, la directrice de Binance US. Dans une interview donnée au site Bloomberg le 16 mars, elle explique que suite à la quarantaine liée au coronavirus en Asie, les volumes des plateformes d’exchange ont significativement augmentés. Une réalité qui, selon elle, devrait s’appliquer aux États-Unis dans peu de temps.

« Je pense donc que nous verrons la même chose se produire aux États-Unis lorsque nous aurons des directives plus fermes sur ce que la quarantaine signifie pour l’Amérique. » – Catherine Coley

Catherine Coley explique en partie cette augmentation du fait du principe d’ouverture permanent du marché des cryptomonnaies. Ces derniers sont accessibles à tout moment sans aucune restriction, à l’opposé de la bourse traditionnelle qui doit se plier à des horaires stricts. Selon elle, le marché ne fait que répéter un cycle connu qui nous place actuellement en crise.

« Je pense que nous pouvons voir le Bitcoin comme quelque chose avec lequel nous pouvons continuer à nous engager, indépendamment de la sécurité et des préoccupations des États-Unis et du monde entier. » – Catherine Coley

Une vision optimiste qui se place dans le même axe de communication que celui de Changpeng Zhao.

Binance havre de paix Bitcoin $BTC

Pourquoi le Bitcoin est-il tombé ?

C’est la question posée dans cet article. Une interrogation qui revient très souvent actuellement lorsqu’il est question du Bitcoin et de la crise actuelle. Car pour certains le BTC est un investissement avec une close implicite d’assurance tout risque en cas de crise. De toute évidence, les choses ne sont pas aussi simples. La raison principale abordée par CZ réside dans la nécessité d’avoir accès à de l’argent cash en cette période compliquée. Tous les détenteurs de cryptomonnaies ne sont pas logés à la même enseigne, leurs profils varient ainsi que les risques qu’ils peuvent prendre et absorber. Mais selon lui, la chute du Bitcoin se résume en grande partie à ce besoin de liquidités.

« Lorsque les bourses s’effondrent, plus de gens ressentent la nécessité urgente de se procurer des liquidités et, par conséquent, sont plus convaincus de vendre des cryptos à court terme. » – CZ

Il explique cette situation en la comparant au naufrage du Titanic. Le marché des cryptomonnaies est également dans l’eau avec une bouée, qui n’est pas reliée au bateau. Lorsque ce dernier sombre, les possesseurs d’une bouée indépendante ne sont pas entraînés dans les grands fonds. Mais l’aspiration provoquée par le naufrage les amène quand même sous l’eau. La grande différence réside dans le fait qu’avec cette bouée un retour à la surface est possible. C’est le cas pour le Bitcoin et le marché des cryptomonnaies.

Bitcoin $BTC valeur refuge

Changpeng Zhao explique que d’autres crises ont déjà eu lieu sans avoir besoin du coronavirus pour les déclencher. L’injection de liquidité par les gouvernements n’aura qu’un impact limité et marginal sur le marché des cryptomonnaies, car la plupart des gens « sont encore en train de paniquer à cause du manque de papier toilette ». Il évoque cet « héritage » qu’est ce système financier en panne qui n’est pas capable d’absorber ce genre de choc. La véritable différence est qu’aujourd’hui une alternative existe. Il s’agit des cryptomonnaies !

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram et sur Youtube

[the_ad_placement id= »footer-temporaire »]

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,155