Cover, quatrième partenaire de la semaine pour Yearn.Finance

 Cover, quatrième partenaire de la semaine pour Yearn.Finance

Yearn.Finance boucle une semaine folle en annonçant l’intégration d’un quatrième protocole DeFi. Après Pickle Finance, Cream et crypto Argent, Cover Protocol est le dernier de la série.

Quatre partenariats en une semaine

Comme d’habitude, c’est sur son blog Medium que le créateur de Yearn.Finance a annoncé son nouveau partenariat avec Cover Protocol. Enfin nouveau, façon de parler car les deux protocoles collaborent ensemble depuis le début. Pour Andre Cronje, c’est donc tout naturellement qu’un rapprochement plus étroit est enfin acté.

Les synergies issues de cette fusion permettront à Cover de se développer sur un nouveau marché monétaire de couverture, notamment par une utilité améliorée du jeton CLAIM qui servira de garantie et deviendra un actif « empruntable » pour Yearn. Quant au protocole-roi de la DeFi, il bénéficiera d’une couverture (et non d’une assurance, Cover comme son l’indique tient fermement à la distinction) pour ses coffres-forts et pourra offrir aux utilisateurs un produit à risque réduit.

Cherchant constamment à améliorer les fonctionnalités de son protocole de base, les acquisitions de Yearn.Finance se succèdent à un rythme soutenu. Au cours de la semaine écoulée, pas moins de trois autres collaborations ont été officiellement déclarées. La première avec le protocole de production de rendement Pickle Finance destinée à stimuler les rendements agricoles.  La deuxième signe une intégration de coffre-fort avec le portefeuille crypto Argent. Enfin la troisième, une fusion avec le protocole de prêt Cream Finance, permettra de lancer une plateforme de prêt sans garantie, Stable Credit.

Focus sur les développeurs

Pour rappel, Yearn fonctionne comme un agrégateur décentralisé d’opportunités de rendement agricole (Yield Farming). Concrètement, lorsqu’un utilisateur dépose des jetons sur la plateforme Yearn, ses jetons sont convertis en yTokens. Les yTokens sont régulièrement rééquilibrés pour choisir les services DeFi les plus rentables. De fait, dans son fonctionnement, il apparaît clairement que Yearn n’est pas destiné à concurrencer les protocoles DeFi existants mais bien plutôt à travailler avec eux pour les aider à tirer le meilleur parti de leurs jetons.

Cette multiplication des partenariats est aussi une façon d’exploiter une ressource importante de l’écosystème: les développeurs. Une priorité qui a toujours été au coeur du protocole de Andre Cronje avec un budget dédié formalisé par le YIP-52. Quant au YIP-53, il a permis de créer la «yAcademy», un programme axé sur l’audit de sécurité conçu dans le but «d’attirer et de retenir les meilleurs talents».

Les acquisition-fusion-collaboration de la semaine devraient donc venir enrichir l’équipe de « bâtisseurs » de Yearn Finance et susciter encore plus d’engouement autour du projet.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,405