La FED part en lutte contre le blanchiment d’argent sur le Dark Web

La Réserve fédérale des États-Unis (FED) est en lutte constante contre le blanchiment d’argent sur le Dark Web. Ainsi, celle-ci a choisi de s’attaquer aux réseaux criminels en faisant s’infiltrer des agents se faisant passer pour des personnes convertissant des bitcoins en monnaie fiduciaire. 

Les organismes de lutte contre le blanchiment d’argent ou encore le grand banditisme savent innover pour atteindre leurs objectifs et freiner les fléaux qui endiguent leurs pays. Ainsi, ils n’hésitent pas à utiliser parfois les mêmes techniques que les criminels ou à infiltrer des réseaux complets, injectant l’argent de l’État pour parvenir à leurs fins.

Des arrestations après plusieurs enquêtes

Ce mercredi 27 juin, une douzaine d’arrestations ont eu lieu en rapport avec des activités illicites sur internet et passant par les crypto-monnaies pour arriver à leurs fins. Pour cela, les enquêteurs  se sont fait passer pour des blanchisseurs d’argent sur le Dark Web pour espérer attirer des vendeurs souhaitant blanchir leurs bitcoins dans les mailles de leurs filets. Grâce à cette méthode, les enquêteurs ont déjà pu faire ouvrir plus de 90 enquêtes.

L’idée de se faire passer pour une personne compétente dans le blanchiment d’argent sur le Dark Web et qu’il est question de crypto-monnaie, les trafiquants sont assez faciles à piéger. En effet, s’ils peuvent échanger leurs marchandises rapidement par ces moyens, il n’est pas aussi facile pour eux de convertie ces monnaies numériques en monnaies fiduciaires.

Comprendre la fonctionnement du milieu pour le bloquer

Lorsque le criminel souhaite convertir ses bitcoins en dollars, ils ne peuvent pas passer par une plate-forme d’échange sérieuse par exemple car ils seraient retraçables par les forces de l’ordre qui, même si celles-ci ne connaissent pas la personne qui se cache derrière une adresse de crypto-monnaie, peuvent retracer son parcours jusqu’à ce que l’argent se retrouve sur un compte d’une plateforme d’échange permettant de convertir leur butin en dollars et que le nom du criminel devienne trouvable. Les autorités peuvent aussi interagir directement avec les présumés criminels au moment du transfert, pour découvrir leur identité.

Au delà de ça, les enquêteurs visent les trafiquants de drogue car, une fois qu’ils possèdent le vendeur, ils n’ont plus qu’à remonter jusqu’au fournisseur grâce aux virements ayant déjà transité sur les différents comptes ou en se faisant passer pour le criminel qui s’occupe de faire transiter l’argent et ainsi démanteler un réseau complet.

Pour plus d’informations, vous pourrez trouver de plus amples informations sur l’article de Motherboard sur les actions menées par les différents organismes d’États à l’encontre des trafiquants de produits illicites et le blanchiment d’argent sur le Dark Web.

En rapport avec votre lecture

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Advertisment ad adsense adlogger