Les publicités cryptographiques seront de retour sur Facebook

Fin janvier, le réseau social avait décidé d‘interdire l’ensemble des publicités faisant référence aux actifs cryptographiques. Cette décision avait été suivie par Twitter et Google, qui ont eux aussi décidé de bannir ce type de publicité.

Facebook a récemment annoncé la levée de l’interdiction imposée en janvier sur les publicités relatives aux cryptomonnaies, mais les celles concernant des offres initiales de pièces (ICO) resteront bannies du réseau social, a indiqué l’entreprise sur son blog. Jusqu’à présent, toutes les publicités faisant référence au domaine des cryptoactifs se voyaient être refusées – y compris les posts neutres parlant de l’actualité du secteur des cryptomonnaies -.


À l’origine, Facebook avait interdit toutes ces publicités en janvier, lorsque de nombreuses devises étaient à leur apogée, dont le bitcoin. Cependant, ce secteur non réglementé a donné naissance à de nombreuses escroqueries ainsi qu’à des ICO frauduleuses qui volaient le capital des nouveaux investisseurs crédules.

Des mesures pour éviter les arnaques

« Au cours des derniers mois, nous avons examiné la meilleure façon d’améliorer cette politique – pour permettre certaines publicités tout en veillant à ce qu’elles soient sûres. Ainsi, à compter du 26 juin, nous mettrons à jour notre politique afin d’autoriser les publicités qui font la promotion de la cryptomonnaies et des contenus apparentés provenant d’annonceurs préapprouvés. Mais nous continuerons à interdire les publicités qui font la promotion des options binaires et des offres initiales de pièces . »

 

« Disposez-vous actuellement de licences ? », « Votre entreprise est-elle cotée sur un marché boursier public ? ». Fini les publicités sauvages, les comptes souhaitant sponsoriser un post relatif à ce domaine devront désormais être préapprouvés par des administrateurs. Un formulaire a été mis à disposition pour en faire la demande.

Après l’interdiction de Facebook, Google, Twitter et Snapchat lui ont emboîté le pas en décrétant leur propre interdiction de ce marché de niche très populaire.

Le chef de produit de Facebook, Rob Leathern, a indiqué sur le billet qu’ils ” examineron(t) le fonctionnement de cette politique, écouterons les commentaires des clients et continuerons à étudier cette technologie afin que nous puissions faire les ajustements nécessaires et la réviser au fil du temps “.

En permettant au secteur de toucher de nouveaux clients, le domaine des cryptoactifs pourrait connaître un nouveau boum.


CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Dans le même thème

Advertisment ad adsense adlogger