Non, Starbucks n’acceptera pas le bitcoin dans ses magasins

Certains médias grand public ont annoncé que Starbucks allait très bientôt accepter les cryptomonnaies comme moyen de paiement.

La compagnie américaine Starbucks a fait savoir qu’elle n’acceptera pas le bitcoin (BTC) ou toute autre monnaie cryptographique comme moyen de paiement, bien que des médias grand public aient rapporté des informations erronées en ce sens, a déclaré un porte-parole à Motherboard le vendredi 3 juillet.

Plus tôt vendredi, l’opérateur de la Bourse de New York (NYSE), l’Intercontinental Exchange (ICE) a annoncé son intention de créer une nouvelle “plate-forme internationale et un nouvel écosystème pour les actifs numériques”, baptisé “Bakkt”, aux côtés d’un groupe d’entreprises de renom, dont Starbucks, BCG et Microsoft.

À la suite de cette annonce de taille, un certain nombre de médias grand public, dont Bloomberg et CNBC, ont fait paraître des titres trompeurs – comme “le partenariat de Starbucks avec Microsoft permet aux clients de payer les Frappuccino avec du bitcoin” – sous-entendant directement que le partenariat permettrait aux clients d’acheter des articles chez Starbucks avec des cryptomonnaies.

Un porte-parole de la multinationale a précisé à Motherboard que “les clients ne pourront pas payer les Frappuccinos avec du bitcoin”, mais que la société fait partie d’une nouvelle entité créant une plateforme, Bakkt, pour “convertir des actifs numériques comme le bitcoin en dollars américains, qui peuvent être utilisés chez Starbucks”.

Il ajoute:

« A l’heure actuelle, nous annonçons le lancement du trading et de la conversion de bitcoins. Cependant, nous continuerons à discuter avec les clients et les organismes de réglementation au fur et à mesure que l’espace évolue.»

Le communiqué de presse officiel de Starbucks, vendredi, a donné plus de détails sur le projet, indiquant que, en attendant la réglementation, il inclurait des contrats à terme sur le bitcoin physiquement délivrés.

d’après cointelegraph

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Advertisment ad adsense adlogger