Skype, plateforme pour les baleines des crypto-monnaies

Si le particulier va naturellement se tourner vers les organismes connus du grand public pour se lancer dans le monde des crypto-monnaies, d’autres traders, gestionnaires de fond et autres personnes fortunées vont, quant à elles, passer par des plateformes comme Skype pour réaliser des échanges de valeurs en crypto-monnaie.

En dehors des sentiers battus, il existe d’autres méthodes pour acheter des monnaies virtuelles, comme Skype. Depuis maintenant 5 ans, une économie parallèle s’est mise en place via cet outil dédié aux discussions vocales et écrites en groupe. L’intérêt ici est de proposer un espace d’échanges pour les grands investisseurs de tous types pour éviter d’influer directement sur le marché comme nous avons pu le voir avec la vente des bitcoins de Mt Gox.

Selon Reuters, une vingtaine de commerçants ainsi que des clients tels que des investisseurs fortunés, des mineurs, des processeurs de paiement et, de plus en plus, des fonds spéculatifs, ont créé en l’espace de cinq ans un marché de gré à gré en crypto quotidien. Ce marché se prend place principalement via des applications de messagerie instantanée en ligne telles que Skype.

Un gros marché parallèle

Kevin Zhou, fondateur d’un fond spéculatif axé sur la crypto-monnaie, Galois Capital, a expliqué : “Généralement, vous passez par un bureau de gré à gré lorsque vous avez un gros bloc que vous voulez faire sans trop bouger le marché ou trop de dérapage.”

Ceci s’explique par le fait que ces échanges de crypto-monnaies ne se font pas en petite quantité. Ces personnes qui passent par Skype transfèrent en réalité l’équivalent de grosses sommes d’argent. Ainsi, certains revendeurs ont à traiter un ensemble de transactions d’une valeur approximative de plus de 100 millions de dollars quotidiennement. Vous conviendrez que tout le monde n’a pas accès à un tel capital ce qui explique la méconnaissance du public pour ces méthodes de transfert.

Cependant, certains revendeurs n’exigent pas de plafond comme ceux-ci, permettant à tout utilisateur de passer par eux pour faire leur transfert de crypto-monnaies.

Un marché parallèle qui se réglemente lui-même

Une solution plutôt intéressante pour toute personne méfiante face aux piratages de plateformes d’échange surtout que ces revendeurs ont mis en place leurs propres KYC(Know Your Customers = connaitre ses clients) et AML (Anti Money Laundering = lutte contre le blanchiment d’argent) et enregistrent les conversations avec leurs clients pour plus de sécurité.

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Advertisment ad adsense adlogger