Un ancien promoteur de Bitconnect arrêté en Inde

Un promoteur de la controversée plate-forme BitConnect a été arrêté le 19 août, a-t-on appris par un média local en Inde. BitConnect était une plateforme « cryptographique » aussi connu que décrié, qui promettait des rendements faramineux de 480% par an grâce à un supposé robot. Il s’est en réalité avéré que ce système était une pyramide de Ponzi.

L’ancien directeur de BitConnect India, Divyesh Darj,i a été arrêté à l’aéroport international Indira Gandhi à New Delhi dimanche, a rapporté l’India Express. Le Département des enquêtes criminelles de la police du Gujurat a annoncé l’arrestation de Darji après avoir reçu une alerte de l’agence d’immigration du pays.

Selon P. G. Narwade, un inspecteur du département de police, Darji était en route de Dubaï vers la ville d’Ahmedabad lorsqu’il a été arrêté.

Il affirme:

“Les accusés ont organisé des séminaires, des événements en Inde et dans d’autres pays promettant un taux d’intérêt élevé – taux d’intérêt quotidien de 1 % – sur l’investissement dans les pièces BitConnect. Le coût d’une pièce BitConnect le 16 janvier 2018, lorsque la société a fermé ses portes, était de 362 USD.”.

Comme nous vous le rapportions, BitConnect avait brusquement fermé ses portes en janvier de cette année, ruinant au passage les personnes ayant investi dans cette cryptomonnaie. Ces personnes devaient échanger du bitcoin contre une monnaie émise par la maison, le BCC, pour ensuite le bloquer. C’est ce BCC qui leur était rendu avec des intérêts et ils devaient à nouveau l’échanger contre du bitcoin sur le site BitConnect. Problème, BitConnect pouvait manipuler le cours de cette monnaie à sa guise pour faire miroiter des rendements tant que le système fonctionnait. BitConnect lui, empochait les bitcoins.

Aux Etats-Unis, la société BitConnect était visée par de multiples ordonnances de cessation et d’abstention avant sa fermeture.

d’après coindesk

En rapport avec votre lecture

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Advertisment ad adsense adlogger