Le Venezuela dévoile le livre blanc du “Petro”, sa cryptomonnaie nationale

La monnaie cryptographique appuyée par les réserves de pétrole du Venezuela, le Petro, est en voie de devenir réalité après la publication du livre blanc officiel. Ce document très attendu décrit le modèle et le mécanisme de vente à grande échelle du jeton, qui seront utilisés pour lancer le projet basé sur la blockchain Ethereum en février. Après avoir été officiellement entériné par le président Nicolás Maduro, le livre blanc est enfin disponible pour consultation.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro s’est tourné vers le monde des monnaies numériques pour contourner les sanctions financières américaines, annonçant en décembre le lancement du “Petro” une devise virtuelle cryptographique soutenue par les réserves pétrolières du pays, afin de soutenir l’économie plus que vacillante du pays. La feuille de route a été officiellement dévoilée aujourd’hui, et de nombreux détails techniques ont été spécifiés.

Une levée de fonds sans équivalent

4.944 milliards de dollars. Voilà la somme espérée pour l’ICO du petro, soit plus que le montant levé par toutes les ICO réunies jusqu’à présent. Avec un prix estimé de 50$ par jeton Petro, l’État promet:

« Petro offrira aux investisseurs la possibilité d’entrer sur le marché des actifs cryptographiques avec un instrument de valeur intrinsèque plus sûr, plus stable et susceptible de faire l’objet d’une analyse fondamentale parce qu’il est lié à un secteur largement connu et, par conséquent, adapté pour être utilisé dans des transactions importantes et même comme réserve de valeur. »

Si cette ICO venait à atteindre son objectif maximum avec des paiements en ether (la cryptomonnaie de base de la blockchain Ethereum), le Venezuela détiendrait 5% de tous les ETH en circulation, et le portefeuille numérique du gouvernement serait plus de 2x plus rempli que celui du premier actuellement, détenu par la plateforme d’échange Poloniex.


« Un projet bien plus ambitieux que le tether »

Particulièrement complet, le livre blanc ne se gêne pas de pointer du doigt le dollar: « En raison de l’imposition du dollar américain comme monnaie de référence internationale et du remplacement ultérieur de l’étalon-or par le modèle fiduciaire, l’économie mondiale a souffert de l’incertitude et de l’instabilité causées par la fondation dans une monnaie sans soutien par l’or, ce qui a été particulièrement néfaste pour les économies émergentes. »

L’État vénézuélien semble particulièrement confiant, et n’hésite pas à faire référence au jeton tether.

« Petro est un projet beaucoup plus ambitieux que d’autres monnaies convertibles numériques telles que le digix (garanti par l’or) ou le tether (garanti par le dollar), car il ouvre la possibilité d’utiliser d’autres actifs pour sauvegarder la monnaie. En raison de l’état de l’actif cryptographique avec une autorisation de l’État sur sa propre plate-forme, l’instrument a un potentiel d’adoption massif, avec environ 31 millions de personnes rien qu’au Venezuela, soit dix fois la taille du marché mondial des monnaies cryptographiques »

Une prévente dès le 20 février

38,4 % des jetons seront mis en prévente à partir du 20 février et 44 % seront disponible pour le public un mois plus tard. Les 17,6 % restants seront retenus par la Surintendance vénézuélienne de la monnaie et des activités connexes.

Différents niveaux de rabais seront offerts dans le cadre des ventes préalables et publiques mais aucun nouveau jeton ne sera émis après la vente publique, bien que le gouvernement puisse introduire la possibilité à des individus de miner ces derniers.

Tout comme la plus petite unité de bitcoin est un satoshi, celle petro est appelée un Mene (0.00000001).

Le Petro pour payer ses impôts

Le Venezuela veut aller encore plus loin dans sa démarche et compte bien intégrer pleinement son actif cryptographique au paysage national. Ainsi, le white paper indique:

« La République bolivarienne du Venezuela garantit qu’elle acceptera le Petro comme moyen de paiement des impôts, taxes, redevances, contributions et services publics nationaux, en prenant comme référence le prix du baril du panier vénézuélien de la veille avec un pourcentage de réduction »

Le document met par ailleurs fin aux rumeurs sur la blockchain sur laquelle la crypto-monnaie sera basée. Le Petro ira rejoindre bon nombre d’autres actifs cryptographiques sur la blockchain Ethereum, en étant un jeton ERC20. Il est ainsi fort probable que le jeton puisse être échangé sur des plateformes comme EtherDelta. Le document note d’ailleurs que les Petro « pourront être échangés contre de l’argent et d’autres actifs cryptographiques ou des devises cryptographiques par le biais de maisons d’échange numériques»

« Petro aura la capacité de surmonter les blocages, les retards et les limites du système financier traditionnel, favoriser la croissance d’un nouvel écosystème économique basé sur la confiance, l’intégrité, la transparence, l’efficacité et la rapidité que garantit la technologie des blockchains. »

Participerez-vous à cette levée de fonds pour acquérir du Petro?


CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Dans le même thème

Advertisment ad adsense adlogger