Dark Web et drogues : 200 000$ de Bitcoin (BTC) saisis par la justice

 Dark Web et drogues : 200 000$ de Bitcoin (BTC) saisis par la justice

Plus de 200 000$ en BTC viennent d’être saisis par la justice américaine. La raison ? Une nouvelle affaire de vente de drogues sur le Dark Web. Silk Road semble loin (2013) et pourtant des cas d’échanges de stupéfiants liés au Bitcoin demeurent toujours d’actualité.

Trois jeunes âgés de 22, 23 et 24 ans viennent d’être condamnés par le Tribunal Fédéral de Boston pour vente de stupéfiants (MDMA, Kétamine, et Xanax). Plusieurs dizaines de kilogrammes de produits sont concernées, des quantités impressionnantes. Les trois individus sont originaires de Brockton, dans le Massachusetts aux États-Unis.

Le mode opératoire des jeunes et l’arrestation

Tout se déroulait à travers le Dark Web (ou Dark Net). Pour rappel, cette partie d’internet n’est accessible qu’avec des navigateurs spécialisés comme Tor. En effet, certains des sites qui y sont répertoriés ne sont pas pénétrables avec des explorateurs classiques comme Google Chrome ou Brave, le navigateur qui te rémunère en cryptomonnaies. Ces sites sont cryptés par des adresses IP marquées. Un portail d’échange avait donc été créé sous le nom de EastSideHigh. Les trois malfrats proposaient sur cette plateforme la vente de diverses drogues qu’ils préparaient eux-mêmes dans des locaux loués pour l’occasion.

Cette théorie a été confirmée lors de l’arrestation de l’un d’eux (réalisée le 27 mars dernier). En effet, durant cet évènement, le jeune a été surpris portant une paire de gants en latex et un masque, très probablement pour la création de produits. Au final, ce sont plus de 200 000$ en Bitcoin ainsi que 100 000 dollars en cash qui ont été saisis par la justice.

Les histoires liées au Dark Web font de moins en moins l’actualité en lien avec les cryptomonnaies. En fait, les nouveautés du moment se concentrent généralement sur d’autres aspects de l’écosystème, notamment Facebook avec Libra et le Global Coin. Pourtant, il existe encore de nombreux cas de trafics de drogue en tout genre qui se passent sur le Dark Web et qui utilisent la plupart du temps des cryptomonnaies comme le Bitcoin ou le Monero pour réaliser des transactions de manière anonyme.

 
Guillaume E.

Guillaume E.

Passionné par l'écosystème blockchain, je vous livre mon analyse sur l'univers des cryptomonnaies. Je crois en une adoption à grande échelle des cryptoactifs et à l'utilisation de leurs qualités pour améliorer notre quotidien ainsi que nos sociétés occidentales. Je me suis intéressé une première fois aux cryptomonnaies en entendant parler du Bitcoin en 2013 mais c'est quelques années plus tard, début 2017, que j'ai vraiment creusé et approfondi mes connaissances de cet univers fascinant.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,143