Corée du Nord – Rumeurs autour du décès de Kim Jong-un, 670 millions de dollars de cryptomonnaies piratées dans la balance

 Corée du Nord – Rumeurs autour du décès de Kim Jong-un, 670 millions de dollars de cryptomonnaies piratées dans la balance

La Corée du Nord est un pays qui reste très opaque. Raison pour laquelle il est difficile d’obtenir une information claire sur l’état de santé de son dirigeant Kim Jong-un. Des rumeurs ont circulé annonçant son décès. Une information qui pose la question de la stabilité du pays, et de l’avenir de ses stocks de cryptomonnaies volées.

Kim Jong-un est il mort des suites de sa récente opération du coeur ? C’est en tout cas l’information qui tourne en boucle, depuis son absence très remarquée lors de la cérémonie du Jour du Soleil, ce 15 avril. Une célébration nationale qu’il ne peut pas manquer puisqu’elle le célèbre en personne comme « président éternel » de la Corée du Nord

Il semble que l’intervention chirurgicale n’ait pas été réalisée avec le sérieux nécessaire. Mais le véritable problème posé par cet événement est l’avenir de ce pays totalitaire qui a l’un des nivaux de respect des droits de l’Homme les plus bas du monde. 

Et au milieu de cette tempête géopolitique, se pose la question du capital estimé de 670 millions de dollars en Bitcoin (BTC) et autres cryptomonnaies que la Corée du Nord semble détenir. Un chiffre qui pourrait être supérieur à cette estimation, du fait de l’absence de données officielles sur le sujet. 

Un fond en cryptomonnaies volées

Même si l’estimation reste difficile, les faits sont avérés. Un rapport du Conseil de Sécurité des Nations-Unies estimait, en août 2019, que le gouvernement nord-coréen était responsable d’un détournement massif à hauteur de 2 milliards de dollars en cryptomonnaies

Une opération menée sous la forme de piratages informatiques mise à jour par un média japonais. Cela visait principalement les institutions financières et les plateformes d’échange. En tout 35 cyberattaques ont ainsi été répertoriées entre décembre 2015 et mai 2019. Le tout à destination du financement du programme nucléaire de ce pays sous haute surveillance internationale. 

L’avenir de ce stock de monnaies numériques piratées reste aussi incertain que la mort du dirigeant de la Corée du Nord. Les informations de ce matin le donnent plus probablement vivant que mort. Ce qui pourrait reporter l’échéance de savoir ce que vont devenir ces fonds illégalement acquis.

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,140