Bitcoin

Des millions de Suédois exposés au Bitcoin sans le savoir

15 Avr 2021 - 18:57

Cinq millions de Suédois sont indirectement exposés au Bitcoin par l’intermédiaire d’un fonds de pension alternatif détenu par leur gouvernement. Autrement dit, la moitié de la population du pays est « bitcoineuse » sans le savoir.

5 millions de Suédois micro exposés au Bitcoin

Près de 5 millions d’épargnants suédois sont indirectement exposés au Bitcoin après avoir choisi les options de retraite privée proposées par l’Etat suédois. Plus précisément, le produit baptisé AP7 Såfa est une alternative mise en place par le système suédois de retraite à primes. Il est destiné aux épargnants qui ne souhaitent pas être actifs sur le marché des fonds.  Conçu pour compléter la pension de revenu de l’État avec une meilleure diversification des risques et un potentiel de rendement des investissements plus élevé, il agrège la moitié de la population suédoise.

Il est hautement probable que les cinq millions d’épargnants ignorent pour la plupart que par ce biais, ils se trouvent exposés à la cryptomonnaie majeure. Et pour cause, ce n’est pas clamé sur les toits. Mais le fait est que si le fonds AP7 Såfa détient des actions dans de nombreuses sociétés, deux d’entre elles au moins possèdent du Bitcoin. Ainsi, sa participation à hauteur de 0,09% dans Tesla. Pour rappel, le constructeur de voitures électriques possèdent 48 000 BTC. Autrement dit, rapporté aux 5 millions d’épargnants suédois, les retraités ou futurs retraités possèderaient 0,59 € de BTC par personne selon les calculs opérés par le site d’info crypto local Trijonews.

Et ce n’est pas tout. AP7 Såfa détient également un peu plus de 0,1% de la société de paiement américaine Square. La société de Jack Dorsey qui peut se prévaloir de posséder 5% de sa trésorerie en BTC, permet donc aux épargnant suédois d’avoir approximativement 0,12 € de BTC supplémentaire dans leur bas de laine.

Des fonds de retraite ouvertement exposés au Bitcoin

Leurs voisins norvégiens se retrouvent dans la même situation de « bitcoiners » sans le savoir. Eux, c’est par l’intermédiaire de leur fonds souverain. Considéré comme le plus grand du monde, il détient une participation honorable dans la société de veille économique MicroStrategy, championne toutes catégories dans l’accumulation de Bitcoin.

Mais le Bitcoin ayant gagné en maturité et en notabilité, d’autres fonds de pension n’hésitent plus à investir directement dans le BTC. Mais aussi à le révéler publiquement.

Ainsi, un plan d’épargne-retraite néo-zélandais, le KiwiSaver Growth Strategy, a récemment déclaré avoir alloué 5% de ses actifs à Bitcoin. Aux Etats-Unis, c’est le Kingdom Trust qui a lancé un compte retraite intégrant Bitcoin. Et le mouvement n’est pas près de s’arrêter. Du moins, si on en croit le PDG de Grayscale, Michael Sonnenshein, en première ligne pour déceler cette mutation.

Evoquant le profil des investisseurs institutionnels de son trust Bitcoin, il a déclaré qu’aux côtés de fonds spéculatifs et de dotation commençaient à figurer de plus en plus souvent des fonds de pension. Poussées par la quête de rendement, ces entités plutôt conservatrices témoignent aujourd’hui de plus de flexibilité pour diversifier leurs portefeuilles d’actifs.

Le bon plan retraite ?

Cette idée d’investir dans Bitcoin pour préparer sa retraite devient banale. Et d’abord au sein de la cryptosphère pour stimuler l’investissement des millennials. Envisagé comme une solide alternative aux plans-épargne traditionnels voués à se dévaluer au fil des ans, les chiffres sont des plus éloquents. Ainsi, certains s’amusent à établir des comparatifs dont le résultat est sans appel. 

Avec seulement 1% de BTC, la performance du portefeuille surclasse toutes les combinaisons boursières au fil des années. Performance notable de plus en plus notoire à l’origine des initiatives institutionnelles récentes. En France, la loi Pacte permet aussi aux sociétés d’assurance d’inclure des Bitcoins dans leurs contrats d’assurance vie. Et des applications crypto comme Swissborg en font un argument d’appel pour attirer les amateurs vers leur smart yield, sorte de plan d’épargne à la rentabilité sans commune mesure avec les taux pratiqués dans la finance traditionnelle.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche