Dogecoin (DOGE) – Ceci n’est pas un article sur Elon Musk et son show télé

 Dogecoin (DOGE) – Ceci n’est pas un article sur Elon Musk et son show télé

Dogecoin

La décision avait été prise d’essayer de moins parler du Dogecoin dans les lignes de ces articles. Mais c’est encore une fois l’actualité qui revient mettre sur le devant de la scène ce DOGE comme une maladie chronique de l’univers des cryptomonnaies. Cette blague qui n’en est plus une et qui impose à tout notre écosystème l’humiliation de passer dans le meilleur des cas pour le toutou d’Elon Musk. La gueule ouverte en train d’attendre qu’il jette – ou non – son prochain os avarié à une horde déchaînée. Et avec comme objectif de ne pas se faire rekt avant de gagner les fortunes promises. Quel beau programme !

Le Dogecoin (DOGE) avait à l’origine ce quelque chose de second degré qui faisait tout son charme. Une cryptomonnaie atypique portée par une communauté aux aspirations humanistes et légères. Et dans laquelle il ne fallait pas trop creuser si l’on voulait conserver cette impression. Le tout avec un cota de sympathie qui en faisait le meme témoin de cet univers. Et dont les quelques soubresauts animaient parfois une actualité en manque de sujets sérieux à traiter.

Puis est arrivé le mégalomane et usant Elon Musk. Ce dernier transformant en quelques mois le DOGE en une sorte de chien pour milliardaire dressé à attaquer dès qu’il en donne l’ordre. Cela entraînant dans la foulée une quantité improbable d’amateurs de rendements rapides surfant sur des mouvements plus que douteux. La plupart fraîchement sortis de nulle part. Et inconscients du piège dans lequel ils s’embarquent avec des dollars dans les yeux. Et en offrant pour cela leurs fonds aux humeurs d’un homme qui n’a plus aucune notion de ce qu’est l’argent.

Elon Musk va-t-il enfin se taire ?

Et voilà que ce dernier doit intervenir dans une émission populaire de la télévision américaine. Un Saturday Night Live (SNL) que l’on retrouve mentionné sur tous les sites en rapport aux cryptomonnaies. Et qui pose cette question essentielle à 3000% (ceci n’est pas un conseil en placement financier) : va-t-il encore parler des succès du Dogecoin ? Et si oui, quelle en sera la conséquence directe sur le cours de cette cryptomponnaie qui enregistre déjà des rendements parmi les plus importants de ce bull market.

Une interrogation qui n’est que purement spéculative. Mais qui devrait pourtant essayer de déborder quelques instants dans le camp de la réflexion sur les conséquences autres que pécuniaires de ce n’importe quoi qui n’aboutit à rien.

Alors oui, certains vont dire qu’on se fout bien de la raison tant que l’argent dégouline à flots ininterrompus. Que ceux qui perdront leurs chemises n’avaient qu’à faire plus attention. Cela avant d’embarquer dans cette navette en direction d’une planète que personne n’a encore identifiée… et sur laquelle elle finira de toute manière par s’écraser. Mais s’il y a bien deux choses dont l’univers des cryptomonnaies n’a pas besoin c’est de passer pour un domaine manipulé et manipulable. Et où l’absence de sérieux permet de générer des milliards de dollars de bénéfices.

L’affaire Dogecoin (DOGE) – Le fake Bitcoin d’Elon Musk en mode to the moooooon

Discours de rabat-joie ? D’un jaloux qui n’a pas eu l’idée d’entrer dans cette aventure à temps ? Non, juste une tentative de mesurer les conséquences de tout cela autrement qu’avec des zéros sur une courbe de prix. Car ce n’est pas uniquement de l’argent que cette affaire du DOGE va faire perdre à l’ensemble de l’univers des cryptomonnaies. Mais une bonne part de sa crédibilité à peine acquise par la force de projets solides et d’une communauté enthousiaste.

Investir contre soi-même

Car le paradoxe est entier. Et il trouve son exemple le plus frappant dans ces publications qui affichent avec fierté son ascension dans le classement des cryptomonnaies par capitalisation boursière. Il est vrai que de le voir passer devant le XRP de Ripple a eu quelque chose de savoureux. Mais à chaque fois qu’il gravit un nouvel échelon c’est autant de crédibilité qui s’évapore de toute la cryptosphère. Et cela qu’on veuille bien l’admettre ou non.

Car quel sérieux peut avoir un univers où un « projet » dont le seul but est de se moquer du monde devient l’un de ses principaux symboles. Même si cela a permis à la majorité de ses membres de gagner de l’argent.

Il n’est pas question de reprocher au Dogecoin d’être le DOGE. C’est peut-être même la seule véritable victoire de cette histoire. Ni même de critiquer ceux qui y tentent leur chance. Mais il va falloir à un moment choisir comment réagir face aux frasques à répétition du pire des influenceurs de l’univers des cryptomonnaies. En se concentrant par exemple sur le fait de développer un écosystème viable, solide et indépendant de ce genre de dérives. Un domaine qui s’impose depuis sa mise en place comme une économie indépendante de tout contrôle. Il serait alors peut-être temps que cela s’applique également – ou surtout – à Elon Musk…

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,688