Les États-Unis se posent la question d’un dollar numérique en pleine crise du coronavirus

C’est une information qui vient compléter le projet de loi destiné à consolider l’économie américaine en ces temps de crise. Une recommandation serait à l’étude pour mettre en place le paiement de ces aides par le biais d’un “dollar numérique”. Un test grandeur nature sur fond de pandémie mondiale. 

L’information circule maintenant depuis presque une semaine, suite à une annonce officielle faite le 17 mars par Steven Mnuchin, secrétaire au Trésor. Les États-Unis sont en train d’étudier la possibilité de verser de l’argent à chaque américain enregistré comme une “personne qualifiée”. Une déclaration qui fait écho à celle de l’ancienne présidente de la Fed, Janet L. Yellen :

“Il ne s’agit pas d’aider Wall Street, il s’agit d’aider Main Street.”

Les derniers chiffres qui circulent annoncent la somme de $1000 pour chaque mineur et de $2000 pour chaque adulte. Tout cela doit être encore être validé par le Sénat et pourrait se faire via la mise en place d’un dollar numérique.

Helicopter money

Cette mesure ressemble très clairement à ce que l’on nomme la stratégie de l’helicopter money. Une technique qui consiste à verser de l’argent aux ménages d’un pays pour en relancer l’économie à court terme. Le but étant que chaque personne aille dépenser son argent le plus vite possible, et de préférence dans des industries implantées sur le territoire national.

Financial Times – Twitter

Cela peut aussi se rapprocher du revenu universel qui se base sur la même logique, mais s’inscrit dans la durée. Un concept qu’il a été développé par l’économiste américain Milton Friedman en 1969 et exposé dans son livre au titre évocateur : The Optimum Quantity of Money.

“Supposons qu’un jour un hélicoptère vole au-dessus d’une communauté et largue 1.000 dollars en billets depuis le ciel. Évidemment, les membres de la communauté vont s’empresser de récolter les billets” – M Friedman

Une quantité illimitée de cash

Car en ces temps d’injection de fonds, la question de la “bonne quantité d’argent” prend un sens bien plus concret. La stratégie américaine actuelle nécessite d’en mettre une grosse quantité à disposition. En grande partie pour répondre à sa politique intitulée : “Take Responsibility for Workers and Families Act” abordée plus haut. C’est exactement ce qui est en train de se passer. En effet, la Réserve Fédérale américaine vient d’annoncer la mise à disposition une “quantité illimitée de cash”.

Vis – Twitter

Et si cela semble rassurer les marchés financiers, au moins à court terme, la question de la valeur de cet argent reste entière. Comment est-il possible de garantir une quantité illimitée d’argent en période de chute des marchés financiers, et donc de perte de milliards de dollars ? À titre de comparaison, le Bitcoin n’aura à terme qu’une quantité figée et précise d’unités en circulation, fixée dés sa création à 21 millions.

Un investissement sans précédent

Le gouvernement américain a peur. La crise arrive, et elle se préparait bien avant le coronavirus, qui n’en est tout au plus que le déclencheur. La Réserve Fédérale américaine (Fed) tente d’empêcher ce raz-de-marée de frapper ses côtes en entassant des sacs de billets pour contenir la tempête. Elle a lancé ce lundi un effort sans précédent pour faire circuler de l’argent vers les entreprises, les ménages et les collectivités territoriales. Une annonce qui a fait bondir le cours du BTC de 10%.

Crutpo Compare Fed Bitcoin $BTC

CryptoCompare – Twitter

Les chiffres sont annoncés comme colossaux, faisant passer les 4000 milliards de dollars injectés dans le système financier pendant la crise de 2008 comme de l’argent de poche. Certains analystes parlent d’une dépense qui résumerait cette somme à l’équivalent de la gestion de crise sur une semaine tout au plus. Pendant ce temps, le chômage ne cesse d’augmenter, dans un pays où aucune sécurité n’est offerte à la population en cas de crise. Le chiffre de 30% de la population active revient comme un leitmotiv.

Un dollar numérique

C’est très exactement peur cette raison que le gouvernement souhaite “offrir” une sorte de dédommagement à ses concitoyens. Et ce versement pourrait très probablement se faire sous la forme d’un versement en dollars numériques. Cela se ferait via le système bancaire traditionnel pour les possesseurs de comptes. Le cas échéant, une solution permettra aux personnes “non bancarisées” de recevoir cette somme par le biais des distributeurs automatiques de billets dans les bureaux de poste.

Cela fait un moment que la question d’une monnaie numérique d’État (CBDC) de type crypto-dollar est dans les cartons du Congrès américain et de la Fed. La situation actuelle remet cette option sur le tapis, mais il n’est pas encore certain que cela suffise à balayer les hésitations qui empêchaient un tel projet de voir le jour.

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram et sur Youtube

Commentaires

tristique efficitur. id fringilla mattis adipiscing elementum Donec facilisis vel, dolor. libero.
184 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez