Monero, nouvelle monnaie des marchés noirs en ligne - CryptoActu

Monero, nouvelle monnaie des marchés noirs en ligne

Monero est une cryptomonnaie axée sur la vie privée de ses utilisateurs. Contrairement au Bitcoin, ses transactions sont intraçables.

Depuis sa création en 2009, le Bitcoin a toujours été particulièrement apprécié des réseaux cachés sur le darkweb pour permettre l’achat de produits illicites de manière plus anonyme et plus pratique que les autres moyens de paiement. Son introduction sur le défunt site SilkRoad avait largement contribué à son expansion et à sa croissance économique.

Mais cette réalité commence petit à petit à s’estomper. Le Bitcoin possède en effet certaines limites importantes pour ce genre de trafic, et la traçabilité extrême des transactions sur ce protocole commence à fortement déranger dans un univers, où d’autres monnaies bien plus anonymes sont apparues.

Bien qu’ait été intrégré Zcash sur le site de vente de drogue AlphaBay qui semblait jusqu’alors régner en maître, sa fermeture soudaine une quinzaine de jours seulement après l’introduction de la monnaie semble avoir redistribué les cartes de l’adoption des monnaies virtuelles dans ce secteur.

Il apparaît désormais que ce soit le Monero qui semble prendre la relève dans la course à la destitution du monopole Bitcoin.

Le site Wallstreet Market permet aux vendeurs d’accepter le Monero comme moyen de paiement

WallStreet Market est l’un des acteurs les plus connus depuis la fermeture inopinée à la suite d’une intervention de police. Depuis cet été, le site a implémenté le Monero à son système, qui se fait en plus du Bitcoin (les vendeurs étant libres de choisir la ou les monnaies qu’ils acceptent).

Un autre site, bien plus récent, vient d’ouvrir ses portes et accepte pour sa part uniquement du Monero. Son nom: Libertas.

Libertas est un tout nouveau marché darknet qui renonce à toute utilisation de Bitcoin. Il n’autorisera que les transactions basées sur Monero, un choix audacieux mais délibéré. Il est intéressant de voir que les marchés de darknet se concentrent davantage sur Monero plutôt que sur les monnaies usuelles et beaucoup plus bavardes comme le Bitcoin.

Le site vise à se positionner comme le leader du marché noir en se concentrant sur Monero et en introduisant un design moderne. De plus, il n’autorise que les fournisseurs de haut niveau de confiance sur la plate-forme. Bien que le darknet soit très populaire parmi les acheteurs et les vendeurs de biens et services illicites, le risque d’une escroquerie est toujours présent. Libertas entend veiller à ce que cela ne se produise pas, même s’il n’existe jamais de solution infaillible à cet égard.

Le site n’est pas là pour la charité, et les participants à une transaction devront s’acquitter de 3% de frais.

Récemment, Europol a alerté sur l’utilisation de Zcash, l’Ether et Monero dans le Darknet.


CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Dans le même thème

Advertisment ad adsense adlogger