La Russie ne veut plus du Bitcoin, vraiment?

Il y a deux jours, LeMonde.fr titrait “La Russie ne veut plus du Bitcoin“. Problème: Ce titre est largement surmesuré par rapport à la réalité des considérations du pays. Vladimir Poutine a confirmé aujourd’hui la légalisation des crypto-monnaies.

La Russie ne veut-elle réellement plus du Bitcoin comme le prétend la rubrique Pixels du Monde? Pas si sûr. Se basant sur une allocution du président Vladimir Poutine ainsi que sur les dires du premier vice-gouverneur de la banque centrale du pays, la rubrique Pixels du journal reprend des propos de manière partielle voir partiale. Ces propos, laissent entendre que la Russie est opposée aux crypto-monnaies.

Ce qu’a réellement dit Vladimir Poutine

Le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine a tenu une réunion en présence du Ministre des Finances, du conseiller présidentiel, du gouverneur de la banque centrale de Russie (ne pas confondre avec le vice-gouverneur ayant soutenu le blocage des sites de cryptomonnaies), ainsi que le premier sous-gouverneur de la banque centrale.

Les journalistes commencent cet article en évoquant l’allocution du Président, écrivant:

Le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, a déclaré mardi 10 octobre que les cryptomonnaies présentaient « un risque » et qu’elles étaient utilisées à des fins criminelles.

Ce seront les seuls mots tirés de la réunion.

Cependant, dans le discours de 3 minutes, Vladimir Poutine a été bien plus nuancé dans ses propos, déclarant par exemple dans ce qui peut paraître comme un recadrage du vice-gouverneur de la Banque Centrale:

“Je voudrais une fois de plus attirer votre attention sur la nécessité d’utiliser les avantages des nouvelles solutions technologiques dans le domaine bancaire.

Dans le même temps, il importe de ne pas créer d’obstacles inutiles, bien entendu, mais plutôt de créer les conditions essentielles à l’avancement et à la modernisation du système financier national.”


Cette allocution est disponible dans son intégralité et sous-titré en anglais sur le site du Kremlin. Afin que vous puissiez avoir un avis objectif sur la position du Président, nous avons décidé de vous retranscrire en entier et en français ce discours.

“Bonjour, chers collègues,

Aujourd’hui, je propose d’aborder un sujet qui ne concerne pas seulement notre pays, pas seulement la Russie, mais qui est probablement en train de devenir également important pour le reste du monde.

Je veux parler de l’introduction de la technologie numérique dans le domaine financier, bancaire et de l’utilisation d’instruments financiers innovants.

Les technologies modernes dans le domaine bancaire ouvrent certainement de nouvelles opportunités pour les organisations et les citoyens, ce qui rend l’activité commerciale et la vie quotidienne plus commode.

Comme on le sait, les monnaies virtuelles, aussi appelées cryptomonnaies, sont en train de devenir ou sont déjà devenues très populaires; dans certains pays, elles deviennent ou sont déjà devenues des monnaies légales, ainsi qu’un actif d’investissement.

Je voudrais attirer votre attention sur la nécessité d’exploiter les avantages des nouvelles solutions technologiques dans le domaine bancaire.
Cela dit, l’utilisation des cryptomonnaies comporte également des risques sérieux. Je connais la position de la Banque centrale; j’ai discuté de ce sujet avec le gouverneur à plusieurs reprises.

D’abord et avant tout, il s’agit d’une possibilité de blanchir les gains illicites, l’évasion fiscale et même le financement du terrorisme, sans parler des escroqueries en prolifération dont les gens ordinaires peuvent être victimes.

Les cryptomonnaies sont émises par un cercle illimité d’entités anonymes. Par conséquent, les acheteurs de cryptomonnaies peuvent être impliqués dans des activités illégales.

De plus, il n’ y a pas de sécurité pour les cryptomonnaies. Si le système tombe en panne ou, comme il est à la mode de le dire aujourd’hui, s’il y a une bulle, il n’ y aura pas d’entité légalement responsable de cela. Il s’agit d’une question grave que nous devrions garder à l’esprit lorsque nous discutons de ce sujet.

Comme on le sait, de nombreux pays cherchent des moyens de réglementer la circulation des cryptomonnaies et commencent à créer le cadre législatif nécessaire, un système de réglementation législative.

Nous avons besoin – sur la base de l’expérience internationale – de créer un environnement réglementaire qui permette de codifier les relations dans ce domaine, de protéger de manière fiable les intérêts des citoyens, des entreprises et de l’État et de fournir des garanties juridiques pour l’utilisation d’instruments financiers innovants.

Je voudrais une fois de plus attirer votre attention sur la nécessité d’utiliser les avantages des nouvelles solutions technologiques dans le domaine bancaire.

Dans le même temps, il importe de ne pas créer d’obstacles inutiles, bien entendu, mais plutôt de créer les conditions essentielles à l’avancement et à la modernisation du système financier national.

Compte tenu de tous ces différents aspects du problème, discutons de ce sujet aujourd’hui.”

Ajoutant à l’extrait choisi de ce discours, les propos il est vrai particulièrement virulents du vice gouverneur de la Banque de Russie, Le Monde conclu un “changement de ton de la part des autorités russes qui envisageaient, il y a quelques semaines, de légaliser ce marché.”

Or, bien que ces discours ainsi que comme indiqué dans l’article les propos du ministre des Finances qui déclarait “Les bannir n’a aucun sens, il faut les réglementer”, font objectivement états de doutes et discordances au sein des entités du pays , il était déjà très difficile d’annoncer que la Russie ne voulait plus du Bitcoin. La preuve en est, Vladimir Poutine a confirmé aujourd’hui la légalisation des crypto-monnaies

Vladimir Poutine confirme la légalisation prochaine des crypto-monnaies

Suite à la réunion avec Vladimir Poutine, les régulateurs russes ont annoncé que les monnaies virtuelles seront officiellement réglementées en Russie. La banque centrale et le ministère des finances vont maintenant travailler ensemble pour élaborer un projet de loi visant à mettre en place un cadre réglementaire de base pour les crypto-monnaies, y compris le bitcoin, qui est attendu d’ici la fin de l’année.

RT cite le Ministre des Finances Anton Siluanov:

“Nous nous sommes mis d’accord sur ce qui suit: l’Etat devrait réglementer le processus d’émission des crypto-monnaies, le processus de minage, le processus de circulation… L’Etat devrait diriger cette situation et la réglementer légalement.”

Actuellement, les devises cryptographiques ne sont pas réglementées en Russie en dépit des nombreuses tentatives de plusieurs ministères gouvernementaux de présenter des propositions visant à les réglementer. La banque centrale et le ministère des finances ont travaillé séparément sur un projet de loi visant à réglementer ces cryptomonnaies. Un avant-projet de loi était censé être présenté en octobre, mais il a été reporté en raison d’un manque de consensus entre les organismes de réglementation.

Le ministère des Finances a proposé de légaliser les monnaies cryptographiques, mais la banque centrale s’ y est opposée en raison d’une” perte de contrôle sur les flux monétaires en provenance de l’étranger “.

Après la réunion avec Poutine, cependant, Siluanov a déclaré aux journalistes que le ministère des Finances et la banque centrale vont maintenant travailler ensemble pour préparer un projet de loi de base pour réglementer les cryptomonnaies, le journal local Tass le cite:

“Nous préparerons le projet de loi avec la Banque centrale… Je pense que nous pourrons déterminer les positions réglementaires de base avant la fin de l’année.”

En outre, le vice-ministre des Finances Alexei Moiseev a indiqué mercredi qu’il pourrait y avoir certaines restrictions. Le ministère des Finances de la Russie soutient l’idée de limiter le montant de pièces qui peuvent être achetés par les particuliers.


CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

  • http://www.htpratique.com/ htpratique

    j’avais lu un article qui disait que 4% des propriétaires de bitcoins détiennent 95% des bitcoins en circulation. Un autre aspect, c’est qu’il y a au moins 3 cryptomonnaies qui sont créées chaque semaine et on peut en créer de façon illimitée

  • Florent

    Les russes n’accepteront jamais ce degré de liberté pour leurs citoyens. Bien trop dangereux pour le pouvoir en place.

Dans le même thème

Advertisment ad adsense adlogger