Bitcoin

Du Bitcoin pour les plus fortunés, Morgan Stanley s’en charge

18 Mar 2021 - 16:57

La banque d’affaires Morgan Stanley, déjà actionnaire majeur de MicroStrategy, amplifie son implication dans Bitcoin en proposant à ses clients fortunés un investissement dans trois fonds BTC.

Une offre Bitcoin très calibrée

D’après des informations obtenues en exclusivité par CNBC, la banque d’investissement Morgan Stanley s’apprêterait à offrir une exposition au Bitcoin à ses clients les plus fortunés. Un mémo interne adressé aux conseillers financiers indiquerait effectivement le lancement de trois fonds distincts en BTC.

Deux proviendraient de Galaxy Digital dirigé par le bouillonnant Mike Novogratz – Galaxy Bitcoin Fund et Galaxy Institutional Bitcoin Fund. L’ autre fonds serait issu d’un effort conjoint du gestionnaire d’actifs FS Investments et de la société NYDIG, une filiale de Stone Ridge qui fournit des services de cryptomonnaie aux investisseurs institutionnels. Un rapprochement qui n’est pas une surprise, Morgan Stanley ayant participé à la levée de fonds de 200 millions de dollars réalisée au début du mois par NYDIG, dont le PDG avait récemment annoncé de grandes nouvelles à venir pour le virage institutionnel du Bitcoin.

Si Morgan Stanley, qui gère 5 400 milliards de dollars pour le compte de clients fortunés, offre cette nouvelle possibilité d’investissement, ce n’est pas sans précaution. La banque précise en effet que cette exposition au Bitcoin ne s’adapte qu’aux personnes ayant une « tolérance au risque agressive ». Une tolérance qui s’évalue aussi à l’aune du capital détenu en ses murs. Le critère pour être éligible étant de disposer d’au moins 2 millions de dollars d’actifs en tant que particulier et de 5 millions s’il s’agit d’une société. Mais il ne s’agit pas néanmoins d’y exposer toute sa fortune puisque la banque limite les investissements en BTC à 2,5 % de la valeur nette totale de ses clients.

Bitcoin devenu « investissable »

Si la banque longtemps rétive a changé d’avis sur le Bitcoin, c’est qu’elle voit aujourd’hui des signes de maturité de l’actif, notamment du fait de sa résilience depuis le pic de la pandémie. Elle a d’ailleurs publié un rapport à ce sujet, détaillant les raisons pour lesquelles le Bitcoin devient une classe d’actif « investissable ».

«Un cadre réglementaire qui se raffermit, une liquidité accrue, une disponibilité des produits et un intérêt croissant des investisseurs – en particulier parmi les investisseurs institutionnels – se sont réunis… à un moment où les défis de la diversification conventionnelle cash / actions / obligations se multiplient.»

Elle n’est pas la seule. D’autres grandes institutions bancaires travaillent à « démocratiser » Bitcoin. Goldman Sachs va relancer son service de négociation de dérivés crypto. JPMorgan s’engage officiellement dans le conseil en placement financier version cryptomonnaies. Enfin, la plus vieille banque de dépôt américaine, BNY Mellon, prévoit de lancer un support pour Bitcoin et d’autres actifs numériques au cours de l’année. Une liste qui va probablement s’allonger, Bitcoin étant désormais devenu incontournable pour les acteurs de la finance traditionnelle.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche