Bitcoin

Edward Snowden – L’interdiction du Bitcoin par la Chine le rend « encore plus fort »

04 Oct 2021 - 15:21

L’histoire du Bitcoin ne laisse personne indifférent. Une évolution que certains pensent dénuée de sens et à ranger dans la catégorie des arnaques. Mais qui s’impose contre toutes attentes fasse aux difficultés et limites à laquelle se heurte actuellement l’économie traditionnelle. Ce qui déclenche une sorte de division quant à la manière d’en appréhender le succès. Avec parfois dans les deux camps en même temps ses opposants farouches et ceux qui finissent par tomber dans le terrier du lapin blanc. Et comme principal représentant de ce serpent qui se mord la queue, la Chine et ses attaques à la répétition chronométrée.

Difficile de saisir les véritables motivations qui sont à l’origine de la relation qu’entretient la Chine avec le Bitcoin. Celle qui était il y a encore quelques mois la principale terre d’accueil de ses mineurs. Cela juste avant de leur couper définitivement le courant. Et de les chasser à coup de bulldozers vers des horizons qui ne sont pas forcément plus sombres. Avec comme dernier coup d’éclat, une énième interdiction de l’utilisation des cryptomonnaies sur son territoire qui finit par ne plus avoir aucun sens. Mais qui laisse à chaque fois un Bitcoin debout face à l’adversité.

Une relation compliquée qui est à l’image de celles qu’entretiennent les différentes instances de régulation avec ces monnaies numériques. Et qui placent le Bitcoin au centre d’un véritable combat pour conserver une souveraineté monétaire devenue bien fragile. En particulier du fait que dans le même temps des géants comme PayPal et Verifone en font un moyen de paiement effectif. Et que le Salvador a récemment rendu son utilisation officielle à titre de monnaie nationale. Car s’il est un fait avéré, c’est que l’innovation se déplace toujours plus rapidement que sa régulation. Et parfois contre les a priori de la société qui finira par en bénéficier.

L’interdiction de la Chine rend le Bitcoin plus fort

Une situation sur laquelle le lanceur d’alerte Edward Snowden est récemment revenu dans un tweet publié sur Twitter. Cela sous la forme d’un bilan qui commence par comparer son prix actuel de 47 800$ environ à celui de mars 2020. Une époque ou le BTC pointait à 5000$ suite à la crise financière déclenchée par le Covid 19. Et qui depuis a réalisé un X10 qui laisse toute la finance traditionnelle sur le carreau. Surtout si l’on considère ce que Snowden identifie comme « une campagne mondiale coordonnée menée par les gouvernements » à son encontre. Cela dans le but de déstabilisation un Bitcoin volontairement diabolisé aux yeux du public.

« Parfois, je repense à cela et je me demande combien de personnes ont alors acheté du Bitcoin. Il a augmenté d’environ 10 fois depuis. Cela malgré une campagne mondiale coordonnée menée par les gouvernements pour saper la compréhension du public et son soutien aux cryptomonnaies. » – Edward Snowden

Une situation qui place le Bitcoin au centre du cyclone que son adoption semble déclencher. Et qui fait des multiples attaques dont il est la cible, la mise en pratique d’une maxime bien connue. Cette dernière se résumant à considérer que ce qui ne tue pas permet de rendre plus fort. Et que le lanceur d’alerte Edward Snowden applique ici aux attaques de la Chine vis-à-vis du Bitcoin. Avec ce constat simple : « La Chine l’a même interdit, mais cela n’a fait que rendre le Bitcoin encore plus fort. »

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche