Ethereum

Ethereum + Buenos Aires – Une démarche « exploratoire et réglementaire »

16 Août 2022 - 10:30

Tous les pays ne développent pas les mêmes stratégies vis-à-vis du secteur des cryptomonnaies. Et l’on pourrait presque mesurer la sympathie éventuelle en fonction de leurs richesses ou de leurs situations plus ou moins compliquées. Car ces monnaies numériques apportent bien souvent des opportunités intéressantes face à des économies défaillantes. Un chemin que semble vouloir prendre l’Argentine, avec un rapprochement stratégique en lien au réseau Ethereum (ETH).

Le réseau Ethereum est actuellement au centre de toutes les attentions, suite à l’approche de son passage historique au Proof of Stake (PoS). Avec une date fatidique de mise en place estimée qui est plus indicative que définitive. Et un nouveau mode de fonctionnement qui remplacera à terme les mineurs actuels par des validateurs, pour la modique somme de 32 ETH par nœud.

Une opportunité qui semble intéresser de nombreux investisseurs, dont certains estiment que cette étape sera le point de départ d’un nouvel envol pour Ethereum. Avec, dans les rangs de ces derniers, le gouvernement d’Argentine en train de se poser la question d’entrer dans ce club de moins en moins privé. Car il compte actuellement plus de 415 300 membres, pour un total de 14 millions d’ETH bloqués (26,3 milliards de dollars au cours actuel).

Argentine – Nouveau validateur du réseau Ethereum

Cette actualité concerne pour le moment plus précisément la capitale d’Argentine, Buenos Aires. Car cette dernière prévoit en effet de déployer des nœuds de validation sur le réseau Ethereum au cours de l’année prochaine (2023). Une information rendue officielle par Diego Fernández, secrétaire à l’innovation et à la transformation numérique de la ville, au cours de la conférence ETHLatam qui s’est déroulée la semaine dernière. Et une prise de position étonnante compte tenu des exigences anti-cryptomonnaies imposées par le FMI en mars dernier, dans le cadre de ses « aides ».

Cryptomonnaies

L'Argentine approuve l'accord avec le FMI conditionné notamment à une clause anti-crypto

Nathalie E. - 18 Mar 2022 - 12:58

Les parlementaires argentins ont approuvé ce jeudi 17 mars l’accord [...]

Lire la suite >>

Une volonté de la ville de Buenos Aires inscrite dans une démarche menée « a des fins exploratoires et réglementaires ». Sans pour autant préciser combien de ces nœuds seront effectivement mis en place par la capitale d’Argentine. Mais, de toute évidence, leur déploiement est déjà prévu dans le cadre d’un « bac à sable réglementaire » initié en 2021, afin d’adapter une réglementation éclairée à cet écosystème des cryptomonnaies.

Tout cela en parallèle d’un autre projet du nom de TangoID, dont le lancement est également prévu pour 2023. Une plateforme de gestion de l’identité numérique construite en partenariat avec le layer 2 StarkNet. Et dont le but est de (re)donner le contrôle de leurs données personnelles aux habitants de Buenos Aires. Tout un programme…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche