Blockchain

Ethereum – La politique anti-crypto de l’un de ses hébergeurs cloud pose question

29 Août 2022 - 13:00

Le passage de la blockchain Ethereum à sa version Proof of Stake n’a pas fini de déclencher les passions. Et la récente campagne de censure mise en place par le Trésor des États-Unis vis-à-vis du mixeur Tornado Cash n’arrange rien dans cette affaire. Surtout si l’on y ajoute un soupçon de politique anti-crypto en lien au second fournisseur de cloud le plus important de ce réseau. Un nouvel ingrédient propice à soulever encore une fois la question primordiale de sa future décentralisation effective…

Le réseau Ethereum repose sur un certain nombre de structures indispensables à son bon fonctionnement. Mais le problème est que certaines d’entre elles ne répondent absolument pas à ses exigences de décentralisation. Raison pour laquelle des bugs sont déjà apparus, comme lors de la panne de son fournisseur de données Infura en novembre 2020. Et cela n’était visiblement que la partie visible de l’iceberg.

Tout cela à l’origine de nombreuses craintes vis-à-vis de son imminent passage au Proof of Stake (PoS) censé être plus écologique. Mais, selon certains, au détriment de sa capacité historique à résister à la censure. Et ce n’est malheureusement pas la récente affaire en lien à son hébergeur cloud Hetzner qui va venir les contredire. Explications…

Ethereum

99,98% d'économie d'énergie - Ethereum 2.0 le futur de la blockchain ?

Hugh B. - 26 Mar 2021 - 09:21

La saga du développement de la version 2.0 du réseau Ethereum ne cesse de [...]

Lire la suite >>

Ethereum vs Cloud – Hetzner est anti-crypto

La position de la société allemande Hetzner, spécialisée dans le domaine de l’hébergement de données,  n’est pas nouvelle. Ce qui l’est bien plus, c’est sa récente volonté de réaffirmer sa politique très clairement défavorable à tout ce qui touche de près ou de loin aux cryptomonnaies. Un rappel que certains considèrent comme l’un de nombreux dégâts collatéraux en relation à l’affaire Tornado Cash. Mais dont l’origine provient plus précisément d’une publication sur Twitter du compte Maggielove, à propos du dilemme de la décentralisation effective ou fantasmée d’Ethereum, cette fois-ci du point de vue de ses hébergeurs cloud.

Car, selon les données publiées, il semble que plus de 52% des nœuds du réseau Ethereum proviennent d’Amazon Web Services (AWS), presque 17% de la société Hetzner et 4,1% d’OVH. Le tout agrémenté de cette simple remarque : « Ethereum ne peut pas être décentralisé si la pile n’est pas décentralisée ». Et c’est à ce moment que les problèmes débutent… Car suite à cette publication, la société Hetzner est venue réagir en précisant que « c’est hors sujet, mais s’il y a des clients Hetzner qui utilisent Ethereum, ils devraient lire ceci ». Avec un lien redirigeant vers une publication sur le réseau Reddit qui laisse peu de place à l’ambiguïté.

« L’utilisation de nos produits pour toute application liée à l’exploitation minière, même à distance, n’est pas autorisée. Cela concerne Ethereum. Cela inclut également le Proof of Stake, le Proof of Work et ses applications connexes, ainsi que le trading. »

Hetzner

Une interdiction qui s’applique également au staking, au farming et au stockage de données sur la blockchain. Et dont l’importante utilisation des services de la société Hetzner a obligé cette dernière à « réfléchir en interne à la meilleure façon de résoudre cette question ». Cela sans préciser toutefois de quelle manière et selon quel calendrier. Car pour le moment il est simplement conseillé aux clients potentiels dont les « cas d’utilisation violent (ses) conditions de service » de les contacter le plus rapidement possible…

La fusion du réseau Ethereum approche à grands pas. Pour ne pas rater cette opportunité historique, inscrivez-vous dès maintenant sur la plateforme de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien commercial).

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche