Régulation

L’exchange coréen Coinone va interdire les retraits vers des wallets non vérifiés

30 Déc 2021 - 09:00

Les exigences imposées par les instances de régulation sur le secteur des cryptomonnaies prennent des formes bien différentes d’un pays à l’autre. Mais avec une volonté toujours identique d’en « accompagner » le développement et l’innovation à coup de bâtons dans les roues. Un exercice difficile face à cette économie numérique dont la décentralisation est le maître mot. Et qui se résume bien souvent à essayer d’attraper un nuage pour l’enfermer dans une boîte. Mais face à cette complexité, les stratégies s’adaptent. Avec comme dernière tentative en date, le contrôle des portes d’entrée – et de sortie – des plateformes centralisées.

Cette histoire fait ressurgir le spectre de ce papillon dont les battements d’ailes déclenchent la régulation des cryptomonnaies à l’autre bout du monde. Avec cette question peut-être un peu naïve : en quoi l’actualité d’une plateforme d’échange sud-coréenne concerne le marché mondial et/ou français ? Et la réponse est simple : ce sont souvent les pires idées qui s’exportent lorsqu’il est question de contrôle dans le domaine. Surtout face à ce marché des « actifs numériques » vis-à-vis duquel la haine des gouvernements a déjà été clairement démontrée à l’encontre de la plateforme Binance durant cette année 2021.

Bitcoin

2021 : bitcoin qui pumpe, Bitcoin qui pue et autres faits notoires

Nathalie E. - 29 Dec 2021 - 11:00

Une année finissante est toujours l’occasion de revenir sur les faits [...]

Lire la suite >>

Mais la véritable question reste toujours la même. Comment imposer un contrôle sur une économie décentralisée, dont le principe même d’existence est de permettre de s’y soustraire ? Un douloureux exercice de style pour les instances de régulation, aux placards et rayonnages trop étroits pour y faire entrer les cryptomonnaies. Et une véritable partie de chasse engagée à l’encontre de leurs utilisateurs. Ces derniers ayant le choix entre le statut de criminels blanchisseurs ou d’investisseurs à la crédulité proche de la défaillance intellectuelle. Et face au spectre d’une interdiction de transférer leurs fonds vers des portefeuilles non vérifiés.

L’exchange Coinone va interdire certains retraits

Tout laisse imaginer que l’année 2022 sera sous le signe de la régulation dans le domaine des cryptomonnaies. En particulier du fait de l’entrée de géants du paiement et de banques d’affaires dans un secteur pourtant toujours hors de contrôle. Avec, dans le même temps, un marché des stablecoins qui finit presque par rendre inutile l’émission d’un dollar numérique « officiel. » Ce dernier de toute manière encore bien rangé dans les cartons théoriques de la Réserve Fédérale américaine (Res).

Une adoption dont l’accélération oblige les gendarmes financiers à adapter leurs procédures de contrôle. Avec comme dernière conséquence en date, une initiative inquiétante qui vient de la plateforme Coinone. Un acteur classé dans les « Big Four » du secteur des cryptomonnaies de Corée du Sud. Mais pourtant bien décidé à compliquer les choses, avec une volonté récemment affirmée de limiter la possibilité de retirer des fonds à ses utilisateurs. Tout cela avec comme principale condition éliminatoire, le fait que l’adresse concernée soit celle d’un portefeuille considéré comme « non vérifié. » Ce qui revient à interdire tout retrait vers un wallet MetaMask ou encore une clé de stockage de type Ledger (par exemple).

Plateformes d'échanges

Tutoriel - Acheter des cryptomonnaies sur Uniswap avec Metamask

Hugh B. - 23 Jul 2020 - 17:00

Uniswap est la plateforme d’échanges dédiée à Ethereum (ETH) qui se [...]

Lire la suite >>

Une procédure qui entre dans les nouvelles mesures qui seront mises en place dans le cadre de son système de vérification client. Avec comme date officielle d’entrée en application, le 24 janvier 2022. Et cela pour tous les utilisateurs de la plateforme, « y compris les sociétés nationales et/ou étrangères. » Bienvenue dans l’année prochaine !

Une frontière réglementaire entre CEX et DEX ?

Mais il y a comme un petit problème. Car les portefeuilles comme MetaMask ou Ledger ne proposent pas (encore ?) de procédures d’identifications. Et cela est une bonne chose. Mais de ce fait, il est donc impossible de les enregistrer sur la plateforme Coinone, afin de les lier officiellement à un compte. Ce qui revient à dire que cette nouvelle obligation rendra tout transfert de fonds totalement impossible vers ces adresses. Car l’exchange Coinone est très clair sur le sujet : « il est impossible d’enregistrer une adresse de portefeuille qui ne permet pas de vérifier les informations d’identité ». Fin de la discussion…

Régulation

Les portefeuilles de type Ledger dans le viseur des régulateurs

Nathalie E. - 28 Nov 2020 - 16:33

L’administration Trump préparerait avant son départ un cadeau [...]

Lire la suite >>

Une chasse aux portefeuilles anonymes qui n’a rien de nouveau dans le secteur des cryptomonnaies. Mais dont la mise en forme proposée par la plateforme Coinone a tout d’un tournant inquiétant. En premier lieu car cela implique de ne plus pouvoir disposer de ses fonds librement. Mais également car cela marque une nouvelle fois cette frontière décidément impossible à ignorer entre centralisation et décentralisation. Au point d’y voir apparaître de véritables postes-frontière afin de contrôler les mouvements financiers entre ces deux univers, mais visiblement dans un seul sens.

Les raisons invoquées restent le blanchiment d’argent et tout ce qui s’y rapporte. Avec cette certitude en train de s’imposer dans le secteur des cryptomonnaies de voir les plateformes centralisées devenir – de gré ou de force – les douaniers de cette séparation en cours. Avec d’un côté la DeFi et ses offres hors de tout contrôle. Et de l’autre des plateformes officielles avec lesquelles il deviendra impossible d’accéder à cette dark économie. Car c’est bien là tout ce que peuvent faire les instances de régulation : fermer les portes des plateformes centralisées.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche