Cryptomonnaies

Extension du domaine du yuan numérique

19 Août 2020 - 16:38

La Chine continue de déployer nombre d’expérimentations concernant son projet de yuan numérique. Le DCEP (Digital Currency Electronic Payment) en phase test serait étendu à des territoires majeurs tandis que des banques commerciales d’Etat auraient mené des expériences de portefeuille dédié.

Une zone de test qui s’élargit

Après Shenzhen, Suzhou, Chengdu et Xiongan, le Ministère du Commerce de la République populaire de Chine a annoncé dans un communiqué en date du 14 juillet 2020, sa volonté de poursuivre l’expérimentation du RMB numérique. Beijing, Tianjin, le Hebei, le delta du Yang-tsé, le Guangdong figureraient sur la liste des heureux élus. Mais aussi, plus sujets à caution, les territoires de Hong Kong et de Macao. Deux enclaves supposément favorables à l’expérimentation, même si on doute du fait qu’on leur ait demandé leur avis. En fait, le PDG de Red Date Technology, le cabinet à l’origine du projet chinois Blockchain Service Network, réfute l’idée de Hong Kong et Macao comme villes test.

Si quelqu’un teste le DCEP dans ces endroits, il doit être de Shenzhen. Certaines banques testent les processus des commerçants à Hong Kong et à Macao, car de nombreux commerçants ont des comptes bancaires chinois et acceptent déjà le RMB.

Yfan He

Sachant manier la langue de bois aussi bien que le bâton, le Ministère public laisse accroire que ce sont les villes les plus riches du pays qui seraient les plus favorables à une expérimentation du DCEP. Cependant, magnanime, il prétend ne pas rechigner devant la candidature de cités moins prospères, dans la mesure où elles répondraient à certaines conditions. Critères qui demeurent, bien sûr, confidentiels… Quoi qu’il en soit, ces villes-laboratoire qui se multiplient annoncent l’avènement d’un yuan numérique qui progresse à grands pas.

Un testing tout azimut

Impression corroborée par le fait que, selon un rapport de Reuters, un groupe de banques commerciales mènerait en interne un test à grande échelle d’un portefeuille numérique conçu pour la CBDC chinoise. Elles l’essaieraient pour opérer des transferts d’argent et pour effectuer des paiements. Une étape-clé dans l’objectif fixé par la Banque centrale de Chine (PBoC). Elle a effectivement déclaré que la Chine devrait promouvoir activement le développement du yuan numérique dans le cadre de ses principales priorités définies pour le second semestre de 2020. Il semblerait pourtant qu’il n’y avait nul besoin de le formuler pour que le RMB version CBDC soit au coeur des préoccupations du pouvoir central.

En effet, nous avons déjà évoqué à maintes reprises l’accélération des expérimentations menées de façon qu’on pourrait qualifier de massive, que ce soit avec l’Uber chinois Didi, le géant alimentaire Meituan ou d’autres encore. Alors, et même si le discours officiel demeure prudent, n’invoquant qu’une phase expérimentale qui se prolonge, l’imminence d’un DCEP bientôt efficient semble plus vraisemblable. Le contexte international, entre pandémie et relations houleuses avec les Etats-Unis et la volonté de plus en plus déclarée de déboulonner le dieu dollar, paraît bien pousser en ce sens.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche