Face à la recrudescence des ransomwares, des cabinets d’avocats ouvrent des portefeuilles Bitcoin

Avec la récente recrudescence des attaques de rançon contre les entreprises dans le monde entier, des cabinets d’avocats prennent des mesures de sécurité préventives que beaucoup considèrent comme “nécessaires”.

Au cours des deux dernières années, de nombreuses entreprises ont été touchées par des rançongiciels, des programmes malveillants ainsi que par d’autres types de piratage. Cette année, des pirates informatiques ont réussi à attaquer plusieurs grandes entreprises et agences gouvernementales. En mai 2017, des hackeurs ont réussi à infecter des centaines de milliers d’ordinateurs avec un logiciel malveillant perfectionné appelé “WannaCry”.

Selon certains experts en cybersécurité, ces pirates informatiques auraient pu infecter plus de 300 000 ordinateurs dans le monde. Les pays les plus touchés par ces incidents étaient la Russie, Taïwan et l’Ukraine, mais l’attaque a également pu infecter les pays occidentaux.

En Allemagne, la Deutsche Banh, le plus grand opérateur ferroviaire allemand, a également été victime du logiciel de rançon WannaCry. Le British National Health Service a lui aussi été l’une des principales victimes du programme. WannaCry a réussi à s’infiltrer dans les ordinateurs grâce à des attaques d’hameçonnage et des fichiers malveillants téléchargés par les utilisateurs.

Ce logiciel de rançon sophistiqué est capable de chiffrer complètement les disques durs de l’ordinateur qu’il infecte. Une fois que le logiciel de rançon a réussi à chiffrer avec succès les disques durs et tous les fichiers, il demandera à la victime de payer une rançon en Bitcoin afin de décrypter le disque dur et de le rendre à nouveau accessible pour la victime. Les experts informatiques avertissent les utilisateurs de ne pas payer la rançon puisqu’il n’ y a aucune garantie que le disque dur décryptera réellement après le paiement de la rançon.

Préparés pour le pire

Après l’attaque dévastatrice de WannaCry, de nombreuses entreprises et agences gouvernementales ont pris des mesures importantes pour moderniser leur infrastructure. Selon un article récent de Business Insider, plusieurs cabinets d’avocats se préparent préventivement à de telles attaques en ouvrant des portefeuilles Bitcoin.

Le président de la cybersécurité de LogicForce, John Sweeny, a déclaré que la société LogicForce ouvrira bientôt un portefeuille Bitcoin, au cas où ils seraient victimes de rançon. M. Sweeny a également déclaré ce qui suit au sujet de la situation dans son ensemble:

“Nous prévoyons qu’il y aura des tentatives plus sophistiquées d’intrusion dans les entreprises qui travaillent avec des clients très visibles dont la propriété intellectuelle ou les renseignements commerciaux sont extrêmement précieux”

Les experts en informatique conseillent aux grandes entreprises et aux organismes gouvernementaux d’investir davantage dans la cybersécurité et de faire plus attention aux logiciels qu’ils installent dans leurs réseaux.

Pour assister les particuliers, administrations et professionnels victimes de cybermalveillance, l’ANSII a très récemment lancé une plateforme: https://www.cybermalveillance.gouv.fr/

D’après bitcoinist

Commentaires

suscipit felis id commodo ut elementum libero consequat. risus. ultricies accumsan consectetur
Partagez
Tweetez
Partagez