La Réserve fédérale américaine (FED) veut analyser en long et en large le Libra de Facebook

Jerôme Powell, le Président de la Réserve fédérale américaine (FED) a récemment annoncé qu’un examen approfondi sera affecté au Libra, la cryptomonnaie native de Facebook. Dans son discours, il a mentionné que les attentes de la Banque Centrale concernant la réglementation du token seraient "très élevées".

La Réserve Fédérale raffermit son contrôle

Les institutions politiques et financières des Etats-Unis se sont engagées, à tour de rôle à éplucher le dossier de la cryptomonnaie de Facebook. L’implication d’un actif numérique en corrélation avec le plus grand réseau social du monde attise l’enthousiasme de certains utilisateurs, mais son impact sur la finance et l’économie inquiète sérieusement les autorités américaines. Récemment, c’est la Réserve Fédérale qui a annoncé son programme d’étude du Libra afin de protéger les consommateurs qui y investiront. Jérôme Powell a déclaré que son agence allait examiner "très attentivement" cette "monnaie, compte tenu de son ampleur".

Jérôme Powell préconise une réglementation stricte de Libra

Jérôme Powell préconise une réglementation stricte de Libra.

La prise de parole de M.Powell s’aligne avec les préoccupations des plus grands régulateurs financiers de la planète. En Europe comme en Russie, les analystes s’accordent à dire qu’une réglementation sévère devrait être appliquée au projet de Facebook, et il en sera de même aux Etats-Unis, suivant les propos du dirigeant :

"Le pouvoir de superviser le Libra se trouvera à plusieurs endroits sur la planète, mais je pense que nous allons l’examiner de très près".

Facebook passé au crible par les autorités financières

Victime de son propre succès, le Libra de Facebook subit une forte pression de la part des autorités locales et internationales. Depuis la présentation officielle du token, les réactions se sont enchaînées, à commencer par les propos de Bruno Le Maire, le ministre français des Finances, qui a clairement critiqué les ambitions "souveraines" du réseau social. Peu de temps après, la France invitera le G7 à lancer un groupe d'analyse et d’étude pour cadrer l’usage de cette cryptomonnaie.

La cryptomonnaie de Facebook subit une pression des autorités locales

La cryptomonnaie de Facebook subit une pression de nombreuses autorités.

Pour leur part, les institutions américaines se sont investies dans l’analyse des concepts derrière le Libra. Le Comité sénatorial des banques a ainsi organisé une audience portant sur ce projet révolutionnaire. Attendue pour ce mois de juillet, ladite audience aura pour objectif d’éclaircir le fonctionnement global du Libra en vue de sécuriser les utilisateurs et leurs données personnelles. Jusqu’à présent, aucune information n’a été communiquée par le Comité concernant les personnes qui représenteront Facebook. Cependant, la présence de David Marcus, directeur de la section Blockchain du réseau social, est vivement souhaitée. En attendant les résultats des enquêtes, la présidente du Comité des services financiers de la chambre des représentants des Etats-Unis, Maxime Waters, a sollicité une suspension du projet.

"Compte tenu du passé agité de la société, je demande à Facebook d’accepter un moratoire sur toute avancée dans le développement d’une cryptomonnaie, jusqu’à ce que le Congrès et les régulateurs aient la possibilité d’examiner ces questions et de passer à l’action", a-t-elle déclaré.

 

Désormais, les autorités financières redoubleront d’effort pour trouver la faille qui abolirait la confiance placée dans le jeton Libra. Il serait pourtant précipité de juger à priori les tenants et aboutissants du projet, en se basant uniquement sur le passé tourmenté du réseau social. La situation peut pourtant s’améliorer, car la communauté crypto pourrait également avoir son mot à dire.

 


🎈Jeu concours pour le lancement du channel Telegram CryptoActu🎈

À gagner : deux paquets de cartes à l'effigie des cryptomonnaies 😎
➡️ Rejoins notre channel Telegram : https://t.me/CryptoActuCom
➡️ RT et like ce tweet pour optimiser tes chances
Deux gagnants seront choisis le 08 juillet prochain. 🍀

Un exemple d'un jeu de cartes à gagner

Un exemple d'un jeu de cartes à gagner

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

15 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Advertisment ad adsense adlogger