Filecoin listé par Kraken et Gemini avant même le lancement du réseau principal

 Filecoin listé par Kraken et Gemini avant même le lancement du réseau principal

Le réseau de stockage décentralisé qui lance aujourd’hui son mainnet voit son jeton FIL déjà répertorié sur deux exchanges majeurs, Kraken et Gemini.

Un projet longuement attendu prématurément listé

Le service de fichiers décentralisé qui permet aux utilisateurs de louer leur espace informatique à d’autres personnes est attendu depuis longtemps par la communauté. Précisément depuis son ICO record de 2017 où le projet avait levé plus de 258 millions de dollars en l’espace de seulement trente minutes.

Est-ce la raison pour laquelle deux acteurs majeurs soutiennent le jeton avant même le lancement effectif ? Peut-être, mais la démarche est pour le moins inhabituelle. En effet, en général les plateformes attendent le lancement officiel pour annoncer le listing des tokens même si d’autres exceptions récentes ont pu faire vrombir les artisans de certains projets. Celui de Polkadot par exemple mettant en cause un Kraken là aussi un peu trop pressé. La plateforme ayant prématurément listé le token DOT avant son changement officiel de métrique.

Kraken et Gemini en pôle position

Quoi qu’il en soit de motivations sujettes à interprétation – signe d’une nouvelle tendance, compréhension singulière du projet ou plus vraisemblablement volonté d’être les premiers à attirer les investisseurs attendus en nombre – les deux plateformes ont devancé leurs concurrents. Dès lundi pour Kraken qui a précisé les quatre paires de trading qui seront d’emblée disponibles. Deux jumelages avec les monnaies fiat : FIL/EUR et FIL/USD et deux autres avec les cryptos majeures, BTC/FIL et ETH/FIL. Gemini qui a fait son annonce le 14 octobre, ne se contente pas lui de lister le token. Il a également décidé d’ajouter FIL à son service de garde.

D’autres plateformes vont bien sûr répertorier le token. Mais à l’image de Huobi qui a annoncé son intégration le 10 octobre, elle ne sera effective qu’après la mise en ligne du réseau principal.

Initialement prévu en mars et retardé pour cause de Covid-19, Filecoin attire toutes les convoitises. Conçu comme une alternative décentralisée à Google Drive, Dropbox ou encore à Amazon Web Services, il aurait déjà agrégé autour de son protocole plus de 400 mineurs, 85 organisations, 230 projets et plus de 1000 contributeurs.

Vu sous cet angle, Filecoin paraît promis à un brillant avenir et sa cryptomonnaie native à un beau succès. Mais rappelons que des projets bien en place proposent des fonctionnalités similaires. En effet, Siacoin, Storj, MaidSafeCoin, ProximaX occupent déjà le créneau du stockage décentralisé et open source. Face à cette concurrence, Filecoin arrivera t-il à trouver sa place ?

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,169